Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aziz Belghiti, président de l'Association sportive du Souss de rugby : “Nous travaillons en parfaite synergie avec la commission provisoire”




Aziz Belghiti, président de l'Association sportive du Souss de rugby :  “Nous travaillons en parfaite synergie avec la commission provisoire”
Hier encore complètement ignoré à Agadir et dans le Souss-Massa-Drâa, le rugby est aujourd'hui, non
seulement connu de tous,
et en particulier des jeunes, mais il est aussi pratiqué dans le  Grand Agadir, à Tiznit, Ouarzazate et Tinghir. Derrière ce projet de grande envergure, il y a un homme qui y a cru depuis le début en 2005. Nous avons nommé Aziz Belghiti, ancien troisième ligne centre du Sporting club de Tulle (France), membre de la sélection régionale du limousin, champion de France universitaire, ancien international marocain de rugby (22 sélections), ancien entraîneur national espoirs, et actuel président de l'Association sportive du Souss (ASS), et bien sûr, tous ses amis, anciens
rugbymen et autres
compétences locales qu'il a su fédérer autour de ce
projet ambitieux, certes, mais réalisable. Dans
l'entretien qui suit, Aziz Belghiti nous raconte donc l'histoire de la promotion du rugby dans la région Souss-Massa-Drâa telle qu'il l'a vécue avec ses amis de l'ASS.


Libé : Parlez-nous un peu de l'Association sportive du Souss et des débuts du rugby à Agadir.

Aziz Belghiti : Au départ, il s'agissait d'organiser un petit évènement autour du rugby ludique, et donc, le beach rugby. Et à l'issue de la première édition, on a pensé à la création d'une association pour aider les jeunes et promouvoir la pratique du  rugby dans la région. C'est ainsi qu'est née l'Association sportive du Souss (ASS) en 2005. Au début, on avait un groupe de 15 jeunes qui pratiquaient le rugby à Tikiouine

Et comment les choses ont-elles évolué depuis?

Grâce au partenariat que nous avons signé  par la suite avec le CRT d'Agadir-SMD, le Tournoi international de beach rugby «Tournoi du vieux chameau » que nous avons créé en 2005, en est aujourd'hui à sa 8ème édition. Les jeunes  ont été sensibilisés à la pratique de l'ovale à Agadir et dans la région. On a également essayé de promouvoir ce sport dans les établissements scolaires, et il est aussi pratiqué à l'Université Ibn Zohr d'Agadir.
Tout en organisant une activité sportive en faveur des jeunes, on s'est également attelé à la formation des éducateurs dont nous avions besoin. On a donc fait appel à Hassan Harnafi, entraîneur national de rugby, ancien inspecteur d'E. P. S. et formateur à l'INS Moulay Rachid, qui nous a fait bénéficier de son expertise dans ce domaine.
D'autre part, nous avons un partenariat avec l'Association française des enfants de l'ovale, qui nous envoie tous les ans un formateur, ou alors, c'est nous qui lui envoyons un membre de notre association pour participer à une formation sur place.  

Et combien avez-vous d'éducateurs aujourd'hui ?

Nous en avons une quinzaine dont une fille. Ce sont des éducateurs sportifs qui font en même temps un peu de social :soutien scolaire, soutien aux jeunes en difficulté. On soutient également quelques jeunes étudiants en leur offrant des bourses pour pérenniser leur travail. Nous soutenons également l'Association Tazzanine qui s'occupe des enfants abandonnés de la crèche de l'Hôpital Hassan II d'Agadir.
L'ASS a aussi un local à Tikiouine qui est géré par des jeunes de l'association. Ils ont à leur disposition une bibliothèque, une salle d'étude, et quelques ordinateurs. On y dépose également tout le matériel de l'association.

En ce qui concerne les seniors qu'elle est l'approche de l'association?

Chaque année, on essaie de faire venir des équipes de très haut niveau. Cette année,  nous avons la chance de recevoir une équipe de Bézier. Elle évolue en Pro D2. On nous a envoyé le groupe du Centre de formation. Cela nous permet de faire jouer nos jeunes contre des équipes de très bon niveau pour qu'ils puissent évaluer leur niveau. Puis, il y a également, le LEC de Limoges (Limoges étudiants club).

A propos de Limoges, qu'est-ce que ça vous fait de revoir vos anciens camarades du club ?

Pour moi, Limoges, c'est avant tout de très beaux souvenirs parce que c'est là que j'avais commencé à pratiquer le rugby en France avant de devenir professionnel à Tulle.

Venons-en maintenant, au rugby national. Pouvez-vous nous donner un aperçu sur ce qui a été fait au niveau de la commission provisoire désignée par le ministère de la Jeunesse et des Sports ?

-En ce qui concerne le rugby national, je peux vous dire que malgré tout, nous sommes très optimistes, car, dès sa nomination par le ministre de la Jeunesse et des Sports, la commission  provisoire a adopté une approche participative. Elle est à notre écoute, et nous travaillons toute  en parfaite synergie. Elle nous a tous demandé de lui faire des propositions concrètes pour remettre le rugby national sur les rails, ce que nous avons fait.
Personnellement, je fais partie de certaines commissions. Nous avons travaillé sur trois axes prioritaires. Nous avons d'abord répertorié toutes les associations pratiquant le rugby au Maroc. De 18 associations affiliées, nous sommes passés à 32, et notre région, qui n'avait jamais été représentée à l'échelle nationale, a aujourd'hui 5 associations engagées en championnat de rugby à sept ( 2 à Agadir, 1 à Tiznit, 1 à Ouarzazate et 1 à Tinghir). Le  deuxième axe, c'est la promotion du rugby à sept. Alors pourquoi le rugby à sept au niveau national me direz-vous? Et bien d'abord parce qu'il se pratique au niveau scolaire et universitaire, et ensuite, c'est aujourd'hui un sport olympique. Nous avons un championnat national de rugby à sept masculin et féminin auquel participent les 32 associations affiliées à la Fédération.
Le troisième axe, qui est fondamental, c'est la formation : formation des éducateurs de rugby à sept et celle des entraîneurs de rugby à 15.

Propos recueillis par M'BARK CHBANI
Lundi 18 Juin 2012

Lu 1075 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs