Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec un chiffre d'affaires dépassant 5,2 milliards de DH : Le Maroc, terre d’accueil de l’industrie aéronautique




Avec un chiffre d'affaires dépassant 5,2 milliards de DH : Le Maroc, terre d’accueil de l’industrie aéronautique
Le secteur aéronautique revêt un caractère stratégique dans la politique industrielle nationale. Il a été identifié parmi les moteurs de croissance du Pacte «Emergence» initié par Ahmed Réda Chami, ex-ministre USFP de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, eu égard au potentiel qu'il a dégagé dans moins d'une décennie. En effet, ce secteur a connu un  essor remarquable réalisant, en 2011, un chiffre d'affaires à l'export de plus de 5,2 milliards de dirhams et employant 7.369 personnes hautement qualifiées. Le développement rapide de ce secteur a été porté par des opérateurs de grande envergure à l'instar de EADS, Boeing, Safran, qui ont assuré la crédibilité de la destination Maroc, et récemment Bombardier qui vise, à travers son projet de 200 millions USD (1,66 milliard de dirhams) d'investissement, la création à la clé de 850 emplois directs et plus de 4.000 emplois indirects.
L'analyse de la situation du secteur aéronautique marocain fait ressortir les conclusions suivantes. Il s'agit d'une industrie reposant sur 8 métiers aéronautiques avec une prédominance de l'activité « Travail des métaux » qui contribue, à elle seule, à hauteur de 35%. Les exportations sont concentrées  sur trois principales activités représentant 82% du chiffre d'affaires global à l'export. Il s'agit du câblage 51%, du manufacturing 19% et de la maintenance 12%. Le secteur se caractérise également par la présence d'un tissu d'acteurs étrangers assez large (plus de 70 entreprises), bien établi autour du noyau d'origine (EADS, Safran) et constitué en clusters (zone de Nouaceur). Par origine, les entreprises françaises représentent 72% des investissements consentis dans le secteur, suivies par les entreprises nationales avec 21%. La part des entreprises américaines ne dépasse pas 3%. Quant à la concentration géographique, elle se situe principalement à  Casablanca/Nouaceur (79%) et Tanger (15%).
Orienté à 100% vers l'export, le secteur aéronautique marocain est constitué de près de 100 entreprises exerçant dans les activités de production, de services et d'ingénierie qui constituent les composantes principales de la chaîne de valeur aéronautique mondiale. Selon les derniers chiffres du Groupement des industries marocaines aéronautiques et Spatiales « GIMAS », le secteur a enregistré au titre de l'exercice 2011 un chiffre d'affaires à l'export de plus de 5,2 milliards de dirhams et un taux de croissance annuel de 25% sur les dernières années. Il emploie près de 7.500 salariés hautement qualifiés contre seulement 1500 employés en 2000. Eu égard aux perspectives prometteuses de développement, l'emploi dans ce secteur devrait se situer à 15.000 postes à l'horizon 2015. Les entreprises du secteur sont, en majorité, des filiales d'entreprises françaises ou le fruit de joint-ventures entre opérateurs marocains et français. On peut citer à cet égard le groupe français Safran qui est présent au Maroc avec 6 sites de production, mais aussi EADS et Auvergne Aéro.
A cet égard, le Maroc figure parmi les pays où ce secteur offre des perspectives d'avenir avec une croissance annuelle de 25%. Aussi, les investissements dans le secteur se sont-ils fortement accrus au cours de ces dernières années par  le lancement en novembre 2011 du projet Bombardier et l'installation d'une vingtaine d'autres entreprises dont notamment SMES, Matis, Labinal, Teuchos et Aircelle et, récemment en 2009, MS Composites et Zodiac Aerospace Maroc qui prévoit le développement de la recherche et de la production de matériel pour l'aéronautique dans le parc industriel Aïn Johra, pour un investissement d'environ 135 millions de dirhams. Il est à signaler également la convention avec le groupe Constructions Industrielles de la Méditerranée (CNIM) souhaitant s'installer au Maroc, pour un investissement de 20 millions d'euros. Ces implantations ont été accompagnées par l'extension du pôle aéronautique de Nouaceur focalisée sur les activités de sous-traitance supérieure (électricité, technologie de matériaux composites, outillage aéronautique…) et le développement des métiers cibles. Il faut souligner également que la zone franche de Tanger se positionne pour attirer des investissements aéronautiques.
Malgré la mauvaise conjoncture économique, le Groupe Safran et le Groupe EADS qui se partagent le secteur de l'aéronautique au Maroc affichent une bonne santé. Ainsi Safran dispose d'un ensemble d'atouts dont principalement la solidité de son modèle économique et les perspectives qu'offre son parc de moteurs installés. Le groupe a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 10,76 milliards d'euros, en progression de 3% par rapport à 2009.
Quant au groupe EADS, après avoir affiché un résultat net négatif de 763 millions d'euros en 2009 en raison du contexte macroéconomique (crise, hausse des cours du pétrole, fléchissement persistant du dollar…), il a renoué avec les bénéfices en 2010 avec un Ebita de 1,3 milliards d'euros et un bénéfice net de 553 millions d'euros.
Pour fonder les perspectives d'EADS en 2012, le Groupe table sur les taux de croissance de l'économie mondiale et du trafic aérien international. En 2012, Airbus prévoit de livrer 570 avions commerciaux environ. Le nombre de commandes brutes devrait être supérieur aux livraisons. Le chiffre d'affaires 2012 devrait continuer de croître de plus de 6%.
Face à la nouvelle donne aéronautique mondiale, le Maroc se distingue par une meilleure résistance. L'analyse des exportations aéronautiques par mois montre effectivement que les exportations aéronautiques ont connu une contraction notamment sur le premier semestre 2010 par rapport à la même période 2009 pour reprendre leur bonne performance au mois de juin 2010 (+40%) et atteindre le pic de 116% au mois de décembre 2010. Le même scénario se répète sur l'année 2011 avec une petite contraction de l'activité sur le premier semestre et une reprise sur le deuxième semestre.
En outre, l'Etat marocain s'est engagé, dans le cadre du pacte Emergence, à mettre en place une Offre Maroc Aéronautique afin d'accompagner le développement du secteur par la mise en place de mesures concrètes et ciblées permettant au pays de s'ériger en véritable plateforme pour des métiers aéronautiques ciblés. A travers ces mesures, le potentiel estimé du développement du secteur se chiffre à environ 4 milliards de dirhams de PIB additionnels se traduisant par la création d'environ 15.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2015.
L'opérationnalisation des dispositions de cette offre au titre de l'année 2011 s'est articulée autour de trois axes principaux qui sont le positionnement du Maroc en tant que pôle régional de production de composants aéronautiques, la mobilisation du maximum des efforts pour attirer des investissements structurels, dans un environnement très concurrentiel, ainsi que le développement d'une main-d'œuvre spécialisée et qualifiée.
Il a été procédé dans ce cadre à la signature, en novembre 2011, d'un accord entre le gouvernement marocain et le groupe canadien Bombardier Aerospace pour la mise en place progressive d'une unité industrielle de production des composants aéronautiques à Casablanca.
Le lancement de la formation à l'Institut marocain de l'aéronautique au titre de l'année 2011-2012 a été également effectué afin d'accompagner les besoins en compétences du secteur.
Bien qu'elles évoluent à des rythmes fluctuants, les exportations du secteur aéronautique ont enregistré une tendance haussière sur l'ensemble de la dernière décennie, avec un chiffre d'affaires additionnel à l'export qui dépasse les 2 milliards de dirhams, soit une évolution de 65%.

N.M
Vendredi 28 Septembre 2012

Lu 1450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs