Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec les bronzes, peintures et pastels de Nisa Chevènement : “Histoires d'Homme” à Meknès




“Il y a quelque chose de paléolithique, d'immémorial et de matriciel dans ces démiurges miniatures. Comme une genèse en gésine, un enfantement sauvage surpris entre le premier et le septième jour, une métamorphose archaïque et inachevée : ces formes fantomatiques portent mystérieusement le sceau d'une mémoire sacrée », écrivait Régis Debray, écrivain et médiologue français, in « Médium n°2, 2005 - Editions Babylone », à propos des œuvres de Nisa Chevènement.
Quatre ans plus tard, l'artiste suscite encore la curiosité du public et de nombreux observateurs qui apprécient avec gourmandise les travaux de cette sculpteuse d'exception. Connue et respectée pour ses sculptures, particulièrement pour ses bronzes d'une étrange beauté arborant des personnages et narrant des histoires que revendique l'artiste. Mais aussi pour ses peintures, pastels et bijoux qui traduisent le talent et la force de son imagination.
Des œuvres que le public marocain peut apprécier à compter d'aujourd'hui à Meknès et prochainement à Casablanca, Rabat et Tanger, grâce à une initiative de l'Institut français de Meknès consacrant une rétrospective de l'œuvre de la sculpteuse.
Pour la première fois au Maroc, Nisa Chevènement expose ses sculptures à la Galerie Bab Mansour ainsi que ses peintures et pastels à la Galerie de l'Institut français à Meknès (du 8 au 31 octobre). Des œuvres en provenance de l'atelier de l'artiste ainsi que de collections privées et publiques, que les amateurs d'arts pourront également apprécier à la Villa des art de Casablanca (du 12 novembre au 25 décembre), Villa des arts Rabat (5 janvier à 5 février 2010) et à la Galerie Delacroix de l'Institut français de Tanger (février-mars 2010). Native d'Egypte, Nisa Chevènement étudie la psychologie en France, après une formation dans les Beaux-Arts du Caire. Epouse du politique français Jean-Pierre Chevènement, sa vie et son expérience fusionnent au carrefour des cultures occidentale et orientale, ses œuvres en sont les héritières. Cette exposition est organisée en partenariat avec la Fondation ONA et l'Institut français de Tanger. 

ALAIN BOUITHY
Jeudi 8 Octobre 2009

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs