Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec la collaboration de la Corée du Sud : Lancement d'un centre de traitement des incidents informatiques




Un Centre de réponse et de traitement des incidents informatiques baptisé «maCERT» a été lancé, mercredi, au sein du ministère de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies en partenariat avec la Corée du Sud.
Fruit d'un accord scellé le 28 septembre dernier entre le ministère de l'Industrie et l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), le maCERT offre des services réactifs, proactifs et de conseil en sécurité des systèmes d'information.
Le gouvernement sud-coréen, à travers la KOICA, a contribué à hauteur de 3,4 millions de dollars au financement de ce centre. Ce don intègre l'aménagement, l'équipement et la formation du personnel marocain qui assurera le fonctionnement du Centre.
Inauguré en présence notamment du ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, l'ambassadeur de la République de Corée, Jai Chul Choi, le représentant permanent de la KOICA au Maroc, Shin Youseung et le directeur de la société LG-CNS, Sunny Lee, le projet est piloté par l'ensemble des départements du Royaume concernés par la sécurité des systèmes d'information.
Pour pérenniser les activités du centre et sa montée en puissance, le maCERT est mis à la disposition de la toute nouvelle Direction générale de la sécurité des systèmes d'information (DGSSI), relevant de la Défense nationale. S'exprimant à cette occasion, M. Chami a affirmé que la confiance numérique et la sécurité des systèmes et réseaux d'information constituent un enjeu primordial pour le développement des échanges électroniques, étant donné que les réseaux de communication et les systèmes d'information sont devenus des facteurs clés du développement économique et social.
Il a souligné, à cet égard, que le maCERT (Computer Emergency Response Team), qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie Maroc Numéric 2013, dote le Maroc d'un système centralisé et intégré capable de protéger le réseau des organismes publics contre les cyber-attaques et de résoudre les incidents informatiques.
Le centre offrira des services réactifs tels que la détection des intrusions, l'émission d'alertes et d'avertissements, l'analyse des incidents, le traitement des vulnérabilités et des codes malveillants, et des services proactifs comme l'audit et diagnostic de sécurité, mais également des services de conseil en sécurité des systèmes d'information, a-t-il précisé.

MAP
Vendredi 4 Novembre 2011

Lu 755 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs