Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec des bénéfices en léger repli par rapport à 2008 : Le secteur des assurances affiche une croissance molle




Avec des bénéfices en léger repli par rapport à 2008 : Le secteur des assurances affiche une croissance molle
En 2009, le marché de l’assurance au Maroc a poursuivi son évolution, mais à un rythme moins soutenu qu’auparavant. D’après les données provisoires publiées par la DAPS (Direction des assurances et de la prévoyance sociale), les principaux indicateurs du secteur (primes émises, résultats techniques et produits financiers) s’affichent en progression différenciée. Le montant des émissions s’est établi à 20.993 millions DH (vs 19.855 millions DH en 2008), soit une progression de 5,46% seulement au lieu d’une augmentation de 12,04% l’année précédente. Ainsi, compte tenu d’une expansion d’au moins 6% du PIB, le taux de pénétration de l’assurance au Maroc (mesuré par la part des émissions dans le PIB) a légèrement régressé, tombant à 2,87% contre 2,88 l’exercice précédent.
En revanche les entreprises d’assurances ont vu leurs provisions techniques brutes progresser de 7,82% à 90.741 millions DH contre 84.162 millions DH en 2008. De leur côté, les «placements  affectés aux  opérations  d’assurances»  ont  augmenté  de 8,78%  en  2009  à  91.551 millions  DH  (soit  100,89%  des provisions techniques), contre 84.161 millions DH en 2008. Ces placements sont constitués essentiellement de bons de Trésor et autres obligations assimilées, d’immeubles, de valeurs cotées en bourse et de dépôts bancaires.
Il y a lieu de noter que l’augmentation annuelle des placements affectés, constituant l’apport du secteur des assurances au financement de l’économie, s’est élevée en 2009 à 7.390 millions DH au lieu de 6,2 milliards DH en 2008 et seulement 1,26 milliard en 2007.
Au niveau des résultats, la DAPS signale que les opérations d’assurances ont enregistré un excédent  technique  brut  de  réassurance en léger retrait par rapport à l’exercice précédent, s’établissant à 4.322 millions DH contre 4.348 millions DH en 2008.
Les  produits  financiers  (y  compris  les  plus-values  réalisées)  ont accusé un repli de 2,69% à 5.356  millions DH (Vs. 5,5 milliards en 2008), dont 2.791 millions DH de  plus-values  sur  réalisation de  placements nettes contre 3.011 millions DH en 2008. In fine, le résultat net de  l'exercice 2009 tombe de 3.279 millions DH en 2008 à 3.093 millions DH. Pour rappel, les produits financiers réalisés en 2007 ont totalisé un peu plus de 12,2 milliards DH.
Cela dit, le marché de l’assurance a sans doute été affecté par la spirale de crise en 2009, particulièrement au niveau des placements boursiers. En revanche, au niveau des primes émises, le montant continue à s’inscrire sur un trend haussier, quoique de faible allure, en comparaison avec les années précédentes. En tout cas, la configuration du marché reste globalement inchangée par rapport à 2008. L’essentiel des 20,9 milliards de primes émises en 2009, est représenté par les opérations Non Vie, qui ont totalisé 14,1 milliards DH (ou 67,65% du total). En 2008, les opérations Non Vie se sont élevées à 13 milliards DH, représentant 66,4% du montant total des primes émises). Pour leur part, les opérations Vie et capitalisation ont réussi une petite incursion de 1,3%, avec un volume de 6,64 milliards DH (ou 31,7% du total) contre 6,55 milliards DH en 2008.
La DAPS constate, par ailleurs, que les acceptations en réassurance se sont élevées à 131,5 millions DH au lieu de 108 millions DH en 2008, enregistrant ainsi une progression de 21,77%. Selon la DAPS, la répartition des émissions par branches et catégories  montre,  pour  sa  part,  la  place prépondérante, pour la troisième fois, de  la branche vie et capitalisation (31,73%), suivie par la catégorie véhicules  terrestres à moteur 31,46%). La DAPS note aussi une forte concentration des émissions. En  effet,  les  catégories  d’assurances véhicules terrestres à  moteur, accidents du travail et maladies professionnelles et assurances de  personnes  (accidents corporels - maladie -maternité  et assurances vie et capitalisation) représentent à elles seules 84,46%. Les  primes  cédées  en  réassurance  se  sont élevées  en 2009 à 2.359 millions DH, soit 11,27% de l’ensemble des émissions, contre 574,70 millions DH en 2008, soit 2,97% de l’ensemble des émissions.

Achir Karim
Mardi 18 Mai 2010

Lu 578 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs