Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avant de s’envoler vers Laâyoune, Ross rencontre les leaders des partis politiques : Abdelouahed Radi : Nous œuvrons pour une solution pacifique




Avant de s’envoler vers Laâyoune,  Ross rencontre les leaders des partis politiques : Abdelouahed Radi : Nous œuvrons pour une solution pacifique
L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Christopher Ross, devait atterrir hier à Laâyoune où il se rend pour la première fois depuis sa nomination en 2009.
Les représentants des autorités avec à leur tête le wali entouré des élus devaient l’accueillir. On parlait même hier de l’arrivée sur place du ministre de l’Intérieur.
Aucune précision n’a été  donnée sur son programme, mais sa visite devrait durer deux jours, selon des sources généralement bien informées.
A signaler, par ailleurs, que les leaders et représentants de plusieurs partis politiques, qui ont rencontré dans la nuit de mardi à mercredi à Rabat Christopher Ross ont insisté sur la nécessité de parvenir dans les plus brefs délais à une solution politique consensuelle à la question du Sahara, sous souveraineté marocaine, ce qui est de nature à permettre de faire face aux menaces terroristes qui guettent la région sahélo-saharienne.
Dans des déclarations à la presse, les leaders des partis politiques ont réitéré leur attachement à l'intégrité territoriale du Royaume, qui fait l'unanimité de toutes les composantes du peuple marocain, attribuant à l'Algérie la responsabilité de perpétuer de ce différend artificiel autour de la marocanité du Sahara qui dure depuis plus de trois décennies. A ce propos, le Premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Abdelouahed Radi, a relevé le paradoxe entre les principes et les orientations générales du Conseil de sécurité de l'ONU et les pratiques au niveau de la MINURSO ou le contenu des rapports.
Le Maroc a réaffirmé son respect des résolutions de l'ONU et nous avons œuvré pour une solution pacifique au conflit en présentant une proposition courageuse qui est le projet d'autonomie, a souligné Radi, ajoutant que la rencontre a été l'occasion de clarifier les positions quant aux derniers développements de la question de l'intégrité territoriale.

A.E.K.
Jeudi 1 Novembre 2012

Lu 592 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs