Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Autoroutes : Grève de 72 heures




Et rebelote. Le feuilleton semble se poursuivre. Les  employés des Autoroutes du Maroc reviennent à la charge. Les autorités continuent à faire la sourde oreille et se complaisent à ignorer leurs doléances.   Aussi les employés d’ADM ont-ils appelé à une grève nationale de 72 heures, à partir d’aujourd’hui,  accompagnée de sit-in dans les divers centres. Ils voudraient crier toute leur colère et leur indignation face à l’atermoiement du ministre de l'Equipement et des Transports qui tarde à régulariser leur situation.
Trop, c’est trop. Lors de la dernière rencontre du 27 février qui a réuni les représentants syndicalistes et Aziz Rabbah, rendez-vous a été pris pour un autre round de négociations dans un délai de quinze jours. Depuis, c’est silence radio. Aucune initiative n’a été prise par le département de tutelle.  Ce mépris exaspérant affiché par les autorités était la goutte qui a fait déborder le vase. Mourad Zarbi, porte-parole des employés d’ADM se dit outré :«Nous sommes scandalisés par le comportement du ministre qui fait peu de cas de nos doléances» et d’ajouter : « Nous avons placé beaucoup d’espoir dans le nouveau gouvernement et voilà qu’on s’est empressé de geler notre dossier et de le reléguer aux oubliettes».  ADM, pour sa part, nous a infligé une grosse claque en nous octroyant une augmentation de salaire de 75 centimes de l’heure, un chiffre digne de figurer dans le livre Guiness des records. Mais de qui se moque-t-on ?  s’est-il indigné. « Notre cause est pourtant légitime et nous allons accentuer notre action jusqu’à ce que notre voix soit entendue. Nous demandons juste que le gouvernement respecte ses engagements et accepte de revenir à la table de négociations afin de poursuivre le dialogue », a plaidé M. Zarbi.
Il faut rappeler que le bras de fer avait été déclenché, durant l’été dernier entre les employés des Autoroutes du Maroc et leur direction. La principale doléance était alors l’intégration des agents des sociétés contractuelles. Aujourd’hui, le cahier revendicatif des employés en question réclame  également  l’augmentation des salaires, la déclaration à la CNSS et l'indemnisation des jours fériés et week-ends travaillés ainsi que l’amélioration des conditions de travail. Les employés demandent par ailleurs le retour de leurs collègues licenciés abusivement.

Nezha MOUNIR
Vendredi 6 Avril 2012

Lu 1491 fois


1.Posté par a.ali le 09/04/2012 09:02
Bnjr, je me permets de vs signaler que là, en tant que journaliste vs exprimez trop vos sentiments :
Selon votre raisonnement :
*Pourquoi ne pas intégrer à titre d’exemple, les agents de TECMED à la commune de Rabat et Tétouan
* 120 DH par poste de 8h est au dessous du smig
*Un voleur licencié l’est abusivement.
* Demander à une société qui elle même est soumise à la législation marocaine de contrôler une autre concernant les cotisations CNSS et autres.
Je vs souhaite de réussir parce que moi aussi, je veux m’intégrer à la RAM et pourquoi pas ?

2.Posté par adil dadi le 09/04/2012 22:00
http://www.facebook.com/agent.adm
Bonjour, je suis gréviste et je suis employé des autoroutes du Maroc depuis 08 ans, mais chaque 01 ou 02 ans on nous impose de signer des contrats avec des société que eux même ont crée, (ou même ce n'est pas la peine de la signer ), ces sociétés sont "ainsi maroc", "casa technique", " g.m.c.e", "groupe m.c.e", "s.o.g.i.s.m.i", "a.n.a" ces société n'ont ni matériel ni capital ils n'ont que notre liste, quant à nous ce n'est que dernièrement que nous connaissons des détails de ces sociétés comme leur adresses sur nos vêtements avant on travaille avec le logo des autoroutes du maroc, sauf le salaire c'est les société qui nous le versent, on nous donne 21 ou 22 jours X 120dh soit 2520dhs comment ? car on nous vole chaque semaine 48 heures soit 08 jours par mois, 03 équipes de 08 heures, en plus de ça on a ni cnss ni indemnité de nuits ni de fêtes ou jours fériés, les société d’intérim eux perçoivent 7000 dhs par personnes faite bien le calcul, n'oublier pas que ces société sont rémunérés sur un travail qu'elles n'ont pas fait, C'EST L'ECONOMIE DE LA RENTE, en plus les autoroutes ne respectent pas la loi en appliquant l’intérim à un travail qui'est continu, et dans un secteur très sensible, c'est l'esclavagisme du 22 ème siècle, le discours est long ...

3.Posté par moi le 13/04/2012 00:01
c'est de l'esclavage.............................! la honte

4.Posté par adil dadi le 25/04/2012 22:21
* Q : Pourquoi ne pas intégrer à titre d’exemple, les agents de TECMED à la commune de Rabat et Tétouan ?
* R : TECMED au moins a investi des matériel, camions, poubelles, des terrains de collecte, des formations ..... les sociétés avec lesquels la société nationale des autoroutes du Maroc veut nous intégrer par la force en contournant la loi n'ont que de petits locales à rabat, un numéro de téléphone et un pc et notre liste.
* Q : 120 DH par poste de 8h est au dessous du smig ?
* R : 120 dh par poste de nuit de 22h00 à 06h00, ou poste pendant les jours de fêtes, sans compter les risque, un receveur se trouve souvent seule dans les petites gare de péage : accueille les clients, il est à la fois receveur et gardien des matériels, l'infrastructure, le groupe électrogène, le système, peut on laisser un seule homme travailler la nuit tout seule dans une banque ?
* Q : Demander à une société qui elle même est soumise à la législation marocaine de contrôler une autre concernant les cotisations CNSS et autres.
* R : ces sociétés sont créé pas responsable de la société nationale des autoroutes du Maroc pour contournée les fonts publiques et pour développer l’économie de la rente, ces société perçoivent 7000 dhs par personne et n'en verse que 2500 dh max, 4500 dh par personne part dans la poche des créateurs de ces sociétés à ne pas oublier que c'est des fonds publique mélanger à notre sieur .
* Q : Un voleur licencié l’est abusivement ?
* R : qui contourne la loi, et détourne les fonds publique, et trompe l'avis publique et diffuse les mensonges est capable de licencié abusivement sous prétexte de vole.
si on a travaillé pendant 10 ans dans la société nationale des autoroutes du Maroc et que cette dernière veut nous intégrer dans une société avec laquelle elle a fait un accord non légal il y a qu’un an, est ce logique ?
y a t il une loi dans cette société ?


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs