Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Autorité palestinienne : Vers la création d’une agence anti-corruption




Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a donné samedi son feu vert à la création d’une agence de lutte contre la corruption au sein de son gouvernement.
L’agence sera chargée d’enquêter sur des plaintes visant des responsables du gouvernement de l’Autorité palestinienne. Lesquels seront, le cas échéant, jugés par un tribunal ad hoc, a fait savoir Mahmoud Abbas.
Aucun détail sur le budget de l’agence ni sur la date d’installation du tribunal n’a été fourni, mais M. Abbas a fait savoir qu’un comité consultatif avait été créé.
La corruption a longtemps été un phénomène répandu au sein de l’Autorité palestinienne. Plusieurs centaines de millions de dollars d’aide internationale auraient ainsi été détournés par des responsables du gouvernement sous la présidence de Yasser Arafat entre 1994 et 2004.
La corruption semble toutefois avoir diminué depuis la nomination de Salam Fayyad, ancien employé de la Banque mondiale, au poste de Premier ministre en 2007.
Pr ailleurs, les dirigeants des huit pays les plus industrialisés ont indiqué dans une déclaration commune publiée samedi à l’issue de leur sommet annuel à Huntsville (Canada) que le blocus de Gaza n’est pas viable en l’état et doit être changé.»Les dispositions actuelles ne sont pas viables et doivent être changées», indique le texte de ce communiqué final, au sujet du blocus imposé à la bande de Gaza par Israël.
«Nous demandons instamment à toutes les parties de travailler ensemble pour mettre en oeuvre la résolution 1860 du Conseil de sécurité des Nations unies et pour assurer l’aide humanitaire et la circulation des biens commerciaux et des personnes, en provenance et à destination de Gaza», ajoutent les dirigeants du G8.
«Nous regrettons profondément les morts violentes et les blessures subies au cours des événements qui ont eu lieu le 31 mai au large de Gaza», indique encore ce texte, qui se félicite toutefois de «la décision prise par le gouvernement israélien de créer une commission publique indépendante pour enquêter sur ces événements, avec une participation internationale». Cet assaut par des commandos de la marine israélienne contre une flottille humanitaire internationale se rendant à Gaza avait fait neuf morts parmi les passagers. 

AP, Reuters
Lundi 28 Juin 2010

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs