Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Autorité chargée du transport urbain à Rabat, Salé, Skhirat et Témara : Oualalou élu à la présidence




Le  groupement urbain Al Assima prend désormais en main la gestion du transport en commun de la ville de Rabat. Fathallah Oualalou  en a été élu président succédant ainsi  à Noureddine Lazrek qui en assurait la présidence depuis 2009, date de la concession de la gestion déléguée de ce service à la société Stareo. Cette dernière,  filiale marocaine de Veolia Transport, a décidé de se retirer de l'exploitation des bus du Grand Rabat et de rompre un contrat de 15 ans. Raison invoquée : des pertes financières importantes. Mais était-ce la seule vraie raison ou bien cette opération n’était-elle que la partie visible d’un iceberg ?
Il est vrai que Stareo  s’est  longtemps empêtrée dans des difficultés financières colossales et a eu du mal à refaire surface. La concurrence déloyale exercée par le transport informel et  les grands taxis, entre autres, l’ont acculée à finalement jeter l’éponge. La société s’est ainsi désengagée de Rabat, mais sa société mère va, quant à elle, se retirer de la totalité de l'un de ses quatre grands métiers ; à savoir le transport.
L’affaire du désengagement de Veolia du transport de Rabat n’est pas restée sans suite.  Elle a eu des échos  voire des répercussions même aux Etats-Unis.  Selon l’agence Reuters, Veolia Environnement a annoncé avoir été avisée du dépôt d'une demande d'action collective en justice aux Etats-Unis reposant sur des allégations de communications financières trompeuses entre 2007 et 2011.
Toujours selon la même source, parmi ces informations non diffusées, figurent des provisions pour pertes subies au titre des activités de Veolia dans le transport au Maroc. En août 2011,  à l’annonce des résultats mensuels, en nette baisse par rapport à ce qui était promis par l’entreprise, le management de Veolia avait indiqué que ces résultats étaient en baisse à cause de provisions et charges imprévues au titre de son activité transport au Maroc. Annonce suite à laquelle le cours du titre de Veolia a baissé de 22%.  Les porteurs des titres ont donc décidé de porter plainte s’estimant lésés et induits en erreur. Le numéro un mondial des services à l'environnement précise dans un communiqué qu'il conteste ces allégations et compte demander le rejet de cette demande de "class action", déposée le 27 décembre 2011 auprès des tribunaux du Southern District de New York, lorsqu'elle lui aura été formellement notifiée. Comme quoi  le système de gestion déléguée n’est pas une panacée universelle. Il vient, ce faisant, de montrer ses limites. Le retour de Rabat à la situation antérieure ne peut donc qu’être bénéfique pour les habitants de la capitale.

Nezha MOUNIR
Samedi 7 Janvier 2012

Lu 1437 fois


1.Posté par Ahmed Damghi le 07/01/2012 15:14
Comment pouvez-vous affirmer que " Le retour de Rabat à la situation antérieure ne peut donc qu’être bénéfique pour les habitants de la capitale" alors que la situation antérieure n'est pas très différente de la situation actuelle ?!

Le transport devrait être moteur de la croissance, moyen de structuration des villes et devrait être pensé après consultation avec les citoyens.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs