Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Augmentation du quota du transport marocain vers la France

De 18.000, il passe à 32.000 voyages par an




Augmentation du quota du transport marocain vers la France
Le quota du transport international Maroc, tant des voyageurs que des marchandises, est passé à 32.000 voyages par an entre le Maroc et la France au lieu de 18.000 voyages actuellement, a annoncé mardi, dans un communiqué, le ministère de l’Equipement et des Transports.
Le Maroc et la France ont convenu récemment d’augmenter la part des autorisations du Maroc, qui sont passées de 12.000 à 17.000 pour les autorisations bilatérales valables pour un seul voyage, de 300 licences à 500 licences pour les licences annuelles valables pour plusieurs voyages, avec l’accroissement du nombre de voyages annuels par licence de 20 à 30 voyages, ce qui permettra aux transporteurs marocains d’effectuer 32.000 voyages annuels au lieu de 18.000 actuellement, sachant qu’un certain nombre de ces licences est utilisé pour le transit sur le territoire français, précise le communiqué.
 Pour répondre aux demandes des opérations de transport international entre les deux pays au cours de la période de juin à décembre 2013, le Maroc a bénéficié de 4000 autorisations bilatérales supplémentaires pour l’année 2013, ajoute la même source.
 Parmi les autres mesures convenues, figure la libéralisation du transport international entre les deux pays pour les camions dont le poids ne dépasse pas 5,3 tonnes, chose qui va permettre de réduire le rythme d’utilisation des autorisations bilatérales, ainsi que la création d’une commission mixte bilatérale pour examiner l’accord bilatéral Maroc-France qui remonte au 13 février 1974, similaire à celui signé avec l’Espagne, explique le ministère.
 Il a également été convenu d’activer le travail du Comité multilatéral entre le Maroc, la France, l’Espagne, la Belgique et le Portugal pour étudier la possibilité d’unifier les règles et procédures du transport international de marchandises entre le Maroc et les pays concernés.
 La réunion du Comité mixte Maroc/France sur le transport international routier des passagers et de marchandises s’est tenue, les 13 et 14 juin à Paris, au cours de laquelle l’accent a été mis sur les indicateurs positifs du développement des échanges entre le Maroc et l’Europe, en général, et entre le Maroc et la France, en particulier.
 Durant l’année 2012, la flotte marocaine a épuisé dès fin novembre les quotas annuels qui lui sont alloués, amenant ainsi les autorités marocaines à engager des négociations avec leurs homologues françaises qui ont permis aux transporteurs marocains d’entrer sans autorisation sur le territoire français. En 2013, les quotas annuels ont été épuisés dès le début du mois de juin.
 Selon le ministère de l’Equipement et des Transports, ces données traduisent l’évolution positive que connaît le secteur du transport international de marchandises par voie terrestre au Maroc, l’amélioration de la compétitivité de la flotte marocaine et l’évolution des investissements des transporteurs marocains dans ce domaine.

MAP
Jeudi 11 Juillet 2013

Lu 539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs