Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Augmentation des recettes ordinaires

Les recettes fiscales se sont établies à 111 MMDH durant les sept premiers mois de 2016, contre 104,9 MMDH durant la même période l'année écoulée




La situation des charges et ressources du Trésor, arrêtée à fin juillet 2016, fait ressortir une augmentation des recettes ordinaires de 3,7%, pour s'établir à 124,2 milliards de dirhams (MMDH) contre 119,7 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).
Cette progression est le résultat de la hausse des impôts directs de 7,8%, des droits de douane (+19,7%), des impôts indirects (+2,1%) et des droits d'enregistrement et de timbre (+6,6%), conjuguée à la baisse des recettes non fiscales de 11,3%, explique la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques de juillet 2016.
Les recettes fiscales se sont établies à 111 MMDH durant les sept premiers mois de 2016, contre 104,9 MMDH durant la même période l'année écoulée, enregistrant une progression de 5,8%, relève la TGR.
Cette évolution est attribuable à l’augmentation des recettes douanières (droit de douane, TVA à l'importation et taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) de 6,5%, s'élevant à 33,9 MMH à fin juillet 2016. La hausse des recettes fiscales est également due à l'accroissement des recettes de la fiscalité domestique de 4,8% (71,1 MMDH), ajoute la même source, notant que les recettes de l'impôt sur les sociétés (IS) ont été de 25,6 MMDH contre 23,7 MMDH, soit une hausse de 8,1%, alors que les recettes de l'impôt sur le revenu (IR) ont augmenté de 7,2% par rapport à fin juillet 2015 (23,5 MMDH contre 21,9 MMDH). Concernant les recettes non fiscales, elles ont atteint 11,8 MMDH contre 13,3 MMDH un an auparavant, soit un repli de 11,3%, en dépit du versement par certains comptes spéciaux du Trésor (CST) de 2,2 MMDH au budget général, avant reversement à d'autres CST.
En effet, cette diminution des recettes non fiscales s'explique notamment par la baisse de 42,8% des recettes en atténuation des dépenses de la dette (1,7 MMDH contre 3 MMDH), et de 79,7% des fonds de concours avec 351 millions de dirhams (MDH) contre 1,7 MMDH et de 46,4% de la redevance gazoduc (562 MDH contre 1 MMDH).

Vendredi 26 Août 2016

Lu 592 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs