Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au siège de l’USFP à Rabat : Martine Aubry à la rencontre des Ittihadis




En ces temps de campagne électorale à la présidentielle française, le Maroc qui compte quelque 40.000 citoyens français établis sur son territoire, en devient  une manne à urne  non négligeable. Aussi pour tous les candidats à l’Elysée, le Maroc en devient du coup un petit détour nécessaire, histoire de charmer ou convaincre quelques voix qui généralement sont acquises à la droite sinon, plus. Cette semaine deux grandes personnalités françaises et non des moindres nous rendent visite. Alain Juppé est le premier des deux à avoir foulé le sol du Royaume. En plus d’une visite de travail en sa qualité de ministre français des Affaires étrangères où il a été reçu par S.M le Roi Mohammed VI, il n’aura certainement pas manqué de rencontrer ses compatriotes. Aussitôt Alain Juppé retourné en France vendredi, voilà que notre pays accueillera la première secrétaire du Parti socialiste français Martine Aubry pour une visite de cinq jours  (jusqu’à mardi) qui s’inscrit dans le cadre de la campagne électorale pour l’élection présidentielle française. Cette visite, c’était François Hollande, qui devait l’effectuer dans un premier temps, mais pris par son  emploi du temps, le candidat socialiste aux présidentielles avait fini par l’annuler le 22 février dernier. Mme Aubry devait être accueillie à son arrivée à Rabat vendredi par Fathallah Oualalou, Zoubaida Bouayad et Larbi Ajjoul, membres du Bureau politique de l’USFP. Dans son calendrier, elle devait s’entretenir au matin de ce samedi avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane avant que de rejoindre le Bureau politique de l’USFP au siège central du parti et aller à la rencontre d’abord des militants et des sympathisants de l’USFP et ensuite, à la jeunesse du Parti et des militants du Mouvement du 20 février.En tout début d’après-midi, la première secrétaire socialiste aura eu un déjeuner de travail avec l’Association des femmes entrepreneurs, organisé par Fatiha Bennis avant de regagner la capitale économique où elle devrait avoir des entretiens avec ses compatriotes à la Fédération des œuvres avec les sympathisants du PS français de Casablanca.
Nul doute que cette rencontre aura été l’occasion pour  Mme Aubry de défendre le programme du candidat socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande, mais  de préparer  les électeurs français du Maroc aux prochaines  législatives françaises non moins importantes aux yeux des socialistes français. A ce propos, pour la première fois, les Français du Maroc vont élire, en juin prochain, leur député  (Maghreb et Afrique de l’Ouest).  En début de semaine, lundi au matin, la première secrétaire du PS se déplacera une fois de plus à Rabat pour y visiter un quartier populaire de la capitale, et se rendra à l’Association des enfants des rues.  En cette même journée, une rencontre avec le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdellatif Maazouz, devrait être programmée. Nabil Benabdellah, ministre de l’Urbanisme et de la Ville, ne sera pas en reste puisqu’elle devrait s’entretenir avec lui puis tenir un point de presse à midi juste avant son départ mardi.

Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 10 Mars 2012

Lu 1026 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | People










Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma