Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au pays des seins siliconés, la discrète réussite d'un fabricant brésilien




Au pays des seins siliconés, la discrète réussite d'un fabricant brésilien
Maintenus à distance derrière des vitres, on assiste aux gestes méticuleux d'hommes et de femmes en tenue chirurgicale aseptisée: masques sur la bouche et gants fins en caoutchouc, ils palpent, retournent, tirent sur des boules de gel transparent.
Nous sommes à Silimed, la plus grande usine de fabrication de prothèses mammaires d'Amérique latine et la troisième du monde, située dans la banlieue nord de Rio, près de la favela de Vigario Geral dont la moitié de ses 450 employés est issue.
L'entreprise brésilienne exporte dans plus de soixante pays mais cultive la discrétion - aucune plaque ne la signale à l'extérieur - et affirme n'avoir rien à voir avec le scandale des implants mammaires défectueux des français PIP et hollandais Rofil.
"Ici, on fait plus de quinze tests de contrôle de qualité jusqu'à l'emballage, de la membrane qui donne la forme au produit au gel qu'on y met", déclare à l'AFP Claudio Carvalho, le chef de la production.
Fondée il y a 33 ans, Silimed a été "la première du monde à avoir mis, en 1995, un numéro de série sur ses implants", précise-t-il pour montrer le "côté sûr" du produit.
Le Brésil, où plus d'un million et demi de femmes ont des seins siliconés, a commencé à recenser la semaine dernière les femmes porteuses de prothèses mammaires, ce qui permettra d'identifier la marque du silicone et la raison de l'implant ou de son retrait, a déclaré à l'AFP José Horacio Aboudib, le président la Société brésilienne de chirurgie plastique (SBCP).
Quelque 12.500 femmes au Brésil ont un implant mammaire PIP et 7.000 un Rofil, selon l'Agence nationale sanitaire brésilienne qui a annoncé qu'elle prendra en charge les opérations des femmes porteuses des prothèses PIP et Rofil qui se sont rompues.
Une goutte d'eau par rapport au fabricant brésilien qui a produit 340.000 implants en 2010, dont 70% de prothèses mammaires, pour un prix moyen de 2.100 reais (930 euros), a affirmé M. Carvalho.
Le Brésil est le deuxième pays au monde - derrière les Etats-Unis - pour le nombre d'opérations plastiques avec 700.000 interventions l'année dernière, dont 60% purement esthétiques. Le fait de pouvoir payer à crédit a "démocratisé" la chirurgie esthétique, selon la SBCP.
Les liposuccions sont les plus demandées, suivies des implants mammaires, fessiers et même des mollets, des liftings et des chirurgies de l'abdomen.
Carolina et Aline, deux employées de Silimed âgées de 27 ans, sont fières de porter des implants.
"J'ai mis 300 ml (de silicone) dans chaque fesse. Depuis, le regard des hommes a changé. Je suis très satisfaite du résultat et je pense augmenter la dose", a dit Aline à l'AFP.
Carolina a opté pour 250 ml de silicone dans chaque sein.
"Le Brésil est un pays tropical où le corps est exposé. Il faut valoriser ce qu'on a de beau. Quand j'aurais des enfants, j'augmenterai encore", a-t-elle assuré.
Pour la propriétaire de Silimed, Margaret Figueiredo, "au Brésil, les femmes payent pour être belles et les hommes ont de moins en moins de scrupules à se mettre des implants fessiers ou pectoraux".
Celle qui a lancé son usine avec une production de dix mille prothèses par an, "à une époque où neuf opérations sur dix consistaient à réduire la taille des seins", a persévéré et a bénéficié du boom du silicone des années 90. Aujourd'hui, elle se demande toutefois si le scandale des prothèses PIP va l'atteindre mais veut croire que, une fois la tourmente passée, "ça va revenir comme avant".

AFP
Vendredi 20 Janvier 2012

Lu 1061 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs