Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au nom des pays arabes membres de l’Accord d’Agadir : Le Maroc défend à Paris la cause des professionnels du textile




Les professionnels marocains du textile font à Paris le plaidoyer de la cause des pays arabes membres de l'Accord d'Agadir (Maroc-Tunisie-Egypte-Jordanie) désireux de préserver leur positionnement sur le marché européen.
L'accord d'Agadir, qui contribue aux objectifs du processus de Barcelone pour l'établissement de la Zone Euro-méditerranéenne de Libre-échange, vise à stimuler le commerce entre les quatre pays membres, et surtout entre eux et les pays de l'Union Européenne (UE). Lors d'un forum organisé en marge du salon international du prêt-à-porter "Intersélection", qui s'achève jeudi, les représentants de la profession au Maroc ont fait front commun avec leurs pairs tunisiens, égyptiens et jordaniens pour défendre les préférences qu'accorde l'Union européenne au secteur dans la zone d'Agadir. Ils étaient unanimes à exprimer leurs inquiétudes de voir leurs pays désavantagés dans leurs relations avec l'UE par rapport à d'autres pays.
Ce forum, placé sous le thème "Pour un partenariat gagnant-gagnant entre l'UE et les pays de l'Accord d'Agadir", a été mis à profit pour faire part aux partenaires européens de "l'inquiétude d'effritement de nos préférences, notamment en matière d'accès au marché et de conditions d'origine, au profit de pays concurrents hors zone", a confié à la MAP M. Mohamed Tazi, président de l'Association marocaine des industries textiles et de l'habillement (AMITH).
L'UE encourage certes les regroupements au niveau méditerranéen et l'émergence d'un espace de développement dans cette région, mais ce qui est regrettable, selon M. Tazi, c'est le fait d'accorder des concessions à des pays "redoutables" comme ceux du groupe ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique), notamment l'île Maurice, le Bengladesh et Madagascar.
Ce constat est en contraste avec l'Accord d'Agadir qui ambitionne de développer l'intégration économique à travers l'application des règles d'origine Pan-Euro-Med et de promouvoir les investissements européens et internationaux dans l'Espace Agadir.
Il est à noter que les quatre pays de cet espace participent au salon "Intersélection" avec un stand commun d'une superficie totale de 1.100 m2, avec une quinzaine d'exposants par pays.

MAP
Samedi 24 Octobre 2009

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs