Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moment où des villages sont contrôlés par les rebelles libyens : Fuite d’officiers supérieurs vers la Tunisie




Au moment où des villages sont contrôlés par les rebelles libyens : Fuite d’officiers supérieurs vers la Tunisie
Vingt-sept militaires libyens dont plusieurs officiers supérieurs sont arrivés mardi par voie maritime en Tunisie, fuyant les combats intenses qui se déroulent actuellement dans plusieurs régions de la Libye, a rapporté mercredi l'agence officielle tunisienne TAP.
Ils ont gagné la Tunisie avec 14 civils à bord de deux embarcations qui ont accosté au port de Ketf de la région de Médenine frontalière avec la Libye. Interrogé mardi lors d'un point de presse, le colonel-major Mokhtar Ben Nasr de l'armée tunisienne, a confirmé que plusieurs groupes de militaires libyens avaient fui en Tunisie ces dernières semaines. «Ils sont en lieu sûr», a-t-il déclaré, s'abstenant d'en préciser le nombre.
Il a cependant noté que plus de 6.330 réfugiés libyens avaient franchi la frontière tunisienne entre lundi et mardi, un nombre élevé par rapport au rythme des arrivées enregistrées habituellement qui avoisine le millier de personnes.
Par ailleurs, Tunis s'est dit prête à reconnaître le Conseil national de transition (CNT) représentant les rebelles libyens.
«Nous avons reçu des représentants du CNT et s'ils nous demandent de les reconnaître, nous le ferons», a assuré le Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi lors d'un entretien lundi soir à la chaîne Al-Jazira.  Les rebelles libyens ont, par ailleurs,  pris le contrôle mercredi de deux bourgades, Zawit al-Bagoul et al-Lawanya, sur la route de Yefren (ouest), contrôlée par la rébellion et située à quelque 80 km de Tripoli, selon un journaliste de l'AFP. Mardi, les rebelles avaient pris al-Rayayna. Ils progressent depuis trois jours de Zenten vers Yefren, deux localités au sud-ouest de la capitale Tripoli tenues par les insurgés et distantes de moins de 30 km.
Leur objectif est de faire la jonction entre Zenten et Yefren en prenant le contrôle des villages les séparant et toujours aux mains des pro-Kadhafi.
A Zawit al-Bagoul, à une vingtaine de kilomètres de Zenten, les rebelles patrouillaient mercredi dans les rues, fouillant les maisons qui étaient occupées par les forces loyales au dirigeant Mouammar Kadhafi. Aux abords de la petite ville des campements des pro-Kadhafi ont été abandonnés, leurs occupants ayant laissé derrière eux vêtements, chaussures et munitions, a constaté l'AFP.
En début d'après-midi, ils ont réussi à s'emparer d'al-Lawanya, située à environ 7 km de Zawit al-Bagoul, selon le journaliste de l'AFP.
Par ailleurs, à environ 40 km au nord-est de Zenten, les rebelles contrôlent une portion de route stratégique menant à la capitale Tripoli, et des accrochages quotidiens s'y déroulent entre pro et anti-Kadhafi selon l'AFP.
L'Otan a indiqué mercredi avoir mené la veille des frappes dans la zone de Yefren et avoir touché un pick-up équipé d'une mitrailleuse.

AP et MAP
Jeudi 16 Juin 2011

Lu 508 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs