Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 46 morts dans un double attentat à Homs


La Russie promet de continuer à combattre les "terroristes" en Syrie



Au moins 46 personnes ont été tuées dimanche dans un double attentat à la voiture piégée dans la ville de Homs, dans le centre de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
 L'attentat a fait des dizaines de blessés, a précisé l'ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de sources médicales et de militants à travers le pays en guerre.
 La plupart des victimes semblent être des civils, a ajouté la même source alors que le bilan de l'attentat n'a cessé de s'aggraver depuis le matin.
 Et le bilan risque encore de s'alourdir en raison du nombre de personnes grièvement blessées, selon l'ONG.
 Le gouverneur de la province de Homs, Talal Barazi, a pour sa part fait état d'un bilan provisoire de 17 morts et de 29 blessés.
 La télévision d'Etat a diffusé montrant un nuage de poussière sur le lieu de l'attaque, perpétrée dans le quartier d'Al-Zahra, et des colonnes de fumée se dégageant des flammes provoquées par les explosions.
 Des pompiers couraient à travers les amas de débris tandis que les forces de sécurité et des civils tentaient d'ouvrir un véhicule endommagé par l'attentat pour en dégager une personne, voit-on sur ces mêmes images.
 Non loin de là, un corps carbonisé était emmené sur un brancard par des secouristes.
 Le double attentat a provoqué des dégâts importants. Des devantures étaient soufflées et des voitures et des minibus détruits.
 La ville de Homs est essentiellement contrôlée par le régime et est régulièrement le théâtre d'attentats à la bombe.
 Le quartier d'Al-Zahra a particulièrement été touché par de nombreux attentats. Le mois dernier, un double attentat suicide revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) y a fait 22 morts.
Par ailleurs, la Russie a promis samedi de continuer à aider Damas à combattre les groupes "terroristes" en Syrie, alors que l'opposition pose comme condition à une trêve l'arrêt des opérations des alliés du régime.
 Le conflit en Syrie, qui va entrer le mois prochain dans sa sixième année, a connu un nouveau rebondissement il y a une semaine lorsque la Turquie a commencé à bombarder dans le nord du territoire syrien les positions des milices kurdes, qualifiées de "terroristes".
 Moscou, qui soutient une participation des Kurdes syriens à des négociations de paix, a présenté vendredi devant le Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution visant à faire cesser les opérations turques en Syrie, mais celui-ci a été rejeté.
 "Le Kremlin est préoccupé par la montée des tensions à la frontière syro-turque", a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qualifiant d'"inacceptables" les tirs d'artillerie turcs.
 Samedi, les Turcs ont encore bombardé des positions kurdes dans le nord de la province septentrionale d'Alep, a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La Turquie considère les milices kurdes syriennes comme des organisations "terroristes" proches du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui poursuit depuis 1984 une rébellion meurtrière sur le sol turc.
 Les Occidentaux, notamment l'Union européenne et les Etats-Unis, tout comme Ankara, qui soutiennent la rébellion syrienne, exhortent de leur côté la Russie à cesser ses bombardements en appui au régime, ceux-ci visant selon eux en premier lieu l'"opposition modérée".
 A cet égard, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a plaidé samedi au téléphone auprès de son homologue russe Sergueï Lavrov pour qu'un cessez-le-feu en Syrie soit mis en oeuvre le plus tôt possible, condamnant une nouvelle fois les frappes de l'aviation russe.
 Le Kremlin a quant à lui prévenu que la Russie, qui a déclenché ses raids aériens fin septembre, allait continuer d'aider Damas à combattre les "terroristes".

 

Libé
Lundi 22 Février 2016

Lu 995 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs