Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 40 morts dans des combats et raids dans le centre du Yémen

Trois soldats saoudiens tombent dans un échange de tirs à la frontière




Au moins 40 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures dans des raids aériens sous commandement saoudien et des combats entre rebelles chiites Houthis et combattants pro-gouvernementaux à Mokaïres, ville du centre du Yémen, ont indiqué mardi des sources militaires.
Dix-neuf rebelles Houthis, 15 combattants pro-gouvernementaux et six civils ont péri dans ces violences, ont précisé ces sources.
Mokaïres est à la limite entre la province de Baïda (centre) et les provinces sudistes reprises ces dernières semaines par les forces loyales au président yéménite en exil Abd Rabbo Mansour Hadi aux rebelles chiites Houthis.
Les forces loyalistes continuaient mardi d'être soutenues par l'aviation de la coalition menée par l'Arabie saoudite, selon les mêmes sources militaires.
La province de Baïda est habitée par des tribus sunnites qui ont pris les armes contre les rebelles chiites depuis leur arrivée il y a six mois dans leur région.
Dans la province de Marib, à l'est de la capitale Sanaa, un chef militaire des Houthis, appelé Abou Hussein, et plusieurs de ses combattants ont été tués mardi dans un raid de l'aviation de la coalition contre sa position, ont affirmé des témoins à l'AFP.
Des combats ont éclaté dans la nuit entre Houthis et membres de la tribu des Naham, à la frontière entre les provinces de Sanaa et de Marib, faisant 13 tués parmi les Houthis, selon des sources tribales.
Lundi, des positions des rebelles ont été la cible de plusieurs raids de la coalition dans la province de Marib, selon des responsables locaux.
Selon l'un de ces responsables, 53 Houthis ont été tués dans ces raids, un bilan qui n'a pas été confirmé de source indépendante. Un missile de type Scud, cinq véhicules militaires et trois camions chargés d'armes ont en outre été détruits dans les frappes. L'Arabie saoudite à la tête d'une coalition arabe a lancé le 26 mars une campagne aérienne contre les rebelles. Ces derniers semblent aujourd'hui en difficulté après avoir perdu le contrôle de cinq provinces du sud depuis la mi-juillet.
Plus de 4.400 personnes ont été tuées au Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, depuis mars, selon l'ONU. Plus de 13 millions de Yéménites sont par ailleurs en situation d'insécurité alimentaire en raison du conflit, a indiqué le Programme alimentaire mondial.
A la frontière yéménite au moins trois soldats saoudiens ont été tués lundi dans un échange de tirs et un autre a péri dans un renversement accidentel de son véhicule, ont annoncé mardi les autorités saoudiennes.
Une position militaire saoudienne de la province frontalière de Jazane a essuyé des tirs d'obus et de roquettes de rebelles chiites Houthis à partir du territoire yéménite. Un soldat saoudien a été tué dans l'échange de tirs qui a suivi et trois ont été blessés, a précisé un porte-parole du ministère de l'Intérieur, cité par l'agence officielle saoudienne SPA.
Le commandement de l'armée saoudienne a indiqué pour sa part que deux soldats touchés à la frontière avec le Yémen avaient succombé à leurs blessures, sans préciser s'il s'agissait de ceux blessés à Jazane.
Dans un autre incident, un soldat saoudien engagé dans les opérations à la frontière yéménite a trouvé la mort lorsque son véhicule s'est renversé accidentellement, a indiqué le porte-parole.
Dimanche, les autorités saoudiennes avaient annoncé qu'un général avait été tué par des tirs de rebelles yéménites à la frontière. Les dernières victimes saoudiennes portent à une soixantaine le nombre de personnes tuées à la frontière, en majorité des soldats, depuis fin mars.

Mercredi 26 Août 2015

Lu 574 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs