Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 32 personnes ont été tuées : Vague d'attentats en Irak




Au moins 32 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées hier en Irak dans une vague d'attentats ayant notamment visé les forces de sécurité et une mosquée chiite au sud de Bagdad, selon un nouveau bilan des sources de sécurité.
Dans la ville de Souwayra, à une soixantaine de kilomètres au sud de Bagdad, une bombe a explosé près d'une mosquée chiite. Des passants ont accouru pour secourir les premières victimes quand une voiture piégée a explosé sur les lieux.
Au total, onze personnes ont été tuées et 70 blessées dans ce double attentat, selon un nouveau bilan fourni à l'AFP par le lieutenant de police Sabah al-Chammari.
Dans la capitale irakienne, des tirs et des attentats à la bombe ont visé des points de contrôle militaires faisant neuf morts et 24 blessés, en majorité des membres des forces de sécurité, a indiqué une source au ministère de l'Intérieur.
«Les attaques ont commencé à 06H30 (03H30 GMT) et ont duré jusqu'aux alentours de 08H00 (05H00 GMT)», a-t-elle ajouté.
«Il s'agit d'opérations coordonnées qui font partie des actions terroristes auxquelles doivent faire face quotidiennement les forces de sécurité», a expliqué le porte-parole du commandement militaire de Bagdad, Qassem Atta.
Plus de 11.500 policiers et militaires ont été tués depuis l'invasion de l'Irak conduite par les Etats-Unis en 2003.
Parmi les autres victimes de cette journée sanglante, figurent également un civil et trois gardes du corps du maire de la ville de Tarmiya (45 km au nord de Bagdad), Mohammed Jassem al Mashhadani, dont le convoi a été visé par une bombe. Le maire a été blessé dans l'attaque avec 15 autres personnes.
A Fallouja, un ancien bastion de la rébellion sunnite et d'Al-Qaïda à l'ouest de Bagdad, quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées dans des attentats contre des maisons appartenant à des membres des forces de sécurité.
A Iskandariya, à 50 km au sud de Bagdad, deux personnes ont été tuées par l'explosion d'une bombe dans un magasin de primeurs alors que deux peshmergas (combattants kurdes) ont péri dans un attentat suicide à la voiture piégée près de Mossoul, à 350 km au nord de Bagdad.
Près de la ville de Balad (70 kilomètres au nord de Bagdad), deux pèlerins iraniens ont été blessés dans l'explosion d'une bombe au passage de leur bus.
Cette vague d'attentats intervient trois semaines après la mort des deux principaux chefs de la branche irakienne d'Al-Qaïda, Abou Omar al-Bagdadi et Abou Ayyoub al-Masri, tués dans des opérations conjointes des forces irakiennes et américaines dans un fief sunnite au nord de Bagdad.
Par ailleurs et plus de deux mois après les législatives du 7 mars en Irak, la commission électorale a annoncé dimanche qu'elle enverrait les résultats du scrutin à la Cour suprême pour validation définitive, sauf pour ceux de Bagdad qui sont en train d'être recomptés.
«La Cour a envoyé un message à la commission quant à la possibilité de valider les résultats, et la décision de la commission est d'envoyer tous les résultats des élections sauf pour Bagdad», a déclaré Qassim al-Abboudi, porte-parole de la commission électorale.
Les bulletins de la province de Bagdad font l'objet d'un nouveau décompte en raison des accusations de fraude lancées par le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, dont la coalition est arrivée deuxième, juste derrière le Bloc irakien (Iraqiya) de l'ancien Premier ministre chiite laïque Iyad Allaoui soutenu par la minorité sunnite.
M. Al-Abboudi a ajouté que la décision de la commission répondait aussi à la demande de M. Maliki de validation des résultats hors Bagdad. Le président Jalal Talabani et ses deux vice-présidents ont présenté la même requête mardi.
Les partis politiques ont peu progressé dans la formation d'un nouveau gouvernement depuis les élections, en partie à cause des contestations des résultats et des questions d'éligibilité de certains candidats.

AFP, AP
Mardi 11 Mai 2010

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs