Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 20 tués dans un attentat en Afghanistan




Au moins 20 personnes ont été tuées et 50 blessées, civiles et militaires, jeudi dans l'explosion d'une voiture piégée devant une banque de Lahskar-Gah, capitale du Helmand dans le sud de l'Afghanistan, selon des responsables locaux contactés par l'AFP.
"Nous avons 20 tués et 50 blessés, à la fois des civils et des militaires mais ce bilan pourrait augmenter", a indiqué Omar Zwak, porte-parole du gouverneur du Helmand, ajoutant que la zone était sécurisée, sous le contrôle des forces afghanes.
"Vers midi, une voiture piégée a explosé devant l'entrée de la New Kabul Bank à Lashkar Gah," a rapporté Salam Afghan.
L'explosion s'est produite alors que les clients faisaient la queue pour percevoir leur salaire, a-t-il précisé.
"Il y a de nombreuses victimes, nous n'avons pas encore de chiffre précis à ce stade," a-t-il assuré.
La même succursale de la New Kabul Bank avait déjà été attaquée en février, dans les mêmes circonstances: l'opération revendiquée par les talibans avait fait six morts et une vingtaine de blessés.
Lashkar Gah, qui abrite deux hôpitaux majeurs pour toute la région, est pratiquement encerclée par les talibans: les insurgés contrôlent aux trois-quarts le Helmand, haut-lieu du pavot en Afghanistan qui assure l'essentiel de leurs revenus par le prélèvement de taxes sur les producteurs.
Par ailleurs, huit gardes afghans travaillant sur la principale base américaine d'Afghanistan à Bagram, au nord de Kaboul, ont été tués lundi soir dans une embuscade tendue à leur convoi, a rapporté mardi un responsable local.
Les forces américaines et les personnes travaillant avec elles sont particulièrement visées, alors que le Pentagone s'apprête à annoncer le déploiement de nouveaux renforts pour contrer la progression des talibans.
Selon le gouverneur du district de Bagram, à une cinquantaine de km au nord de la capitale, les gardes ont été pris en embuscade alors qu'ils étaient sur la route pour rentrer chez eux lundi soir.
"C'était tous des gens du coin, employés comme gardes à Bagram," a indiqué à l'AFP le gouverneur Abdul Shakoor Quddusi, ajoutant que deux autres gardes étaient blessés.
L'opération n'a pas été revendiquée mais les talibans ont accentué récemment leurs attaques contre toutes les forces de sécurité afghanes et occidentales.
Sept soldats américains ont été blessés samedi sur une base militaire dans le nord du pays par un soldat afghan qui a retourné son arme contre eux.
Washington doit annoncer prochainement le déploiement militaire, sans doute de plusieurs milliers d'hommes supplémentaires, en renfort des 8.400 Américains déjà présents au côté des forces afghanes.
L'opération de l'OTAN Reolute Support en Afghanistan totalise plus de 13.000 hommes sur le terrain, sans réussir à endiguer la progression des insurgés ni l'insécurité qui se généralise dans le pays.
La base de Bagram, initialement créée par les Soviétiques, abrite le plus large contingent américain du pays depuis 2001.

Vendredi 23 Juin 2017

Lu 581 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs