Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 20 civils tués dans un raid aérien de la coalition au Yémen


L'ONU accuse les belligérants d'être responsables de l'épidémie de choléra



Au moins 20 civils ont été tués dans un raid aérien contre un camp de déplacés près de Taëz, la troisième grande ville du Yémen, un pays déchiré par la guerre, selon un communiqué de l'ONU et des témoins.
L'attaque, survenue mardi après-midi, a touché des huttes abritant des Yéménites déplacés par la guerre dans la région de Mawza (sud-ouest), a indiqué le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué.
Citant un premier bilan, le HCR a précisé que le raid avait fait "au moins 20 morts, dont des femmes et des enfants", ajoutant que "la plupart des personnes tuées appartiendraient à la même famille".
Le HCR s'est dit "profondément choqué et attristé" par cette attaque qui a touché des familles yéménites, originaires de Mokha, la ville portuaire reconquise l'an dernier par les forces gouvernementales aux rebelles.
Au moins sept femmes et quatre enfants figurent parmi les victimes, selon les témoins.
Lundi, huit militaires ont été tués lorsque les forces progouvernementales ont attaqué des positions des rebelles chiites houthis dans deux régions du Yémen, selon des sources militaires et officielles.
Les rebelles et leurs alliés ont perdu pour leur part 15 de leurs hommes dans ces combats qui se sont déroulés sur une route reliant Taëz à Hodeida, important port sur la mer Rouge, ainsi que dans une localité au nord de Mokha, une ville stratégique sur la mer Rouge contrôlée par les forces pro-gouvernementales.
Hodeida, porte d'entrée vitale pour l'aide humanitaire internationale, est actuellement contrôlée par les rebelles houthis tout comme la capitale Sanaa.
Par ailleurs, un attentat suicide à la voiture piégée à l'entrée d'une base militaire dans le nord de la province de Chabwa (sud) a coûté la vie à au moins trois militaires, selon des sources de sécurité.
Le Yémen, un pays pauvre de la péninsule arabique, est ravagé depuis plus de deux ans par une guerre qui oppose les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition militaire arabe, à des rebelles chiites houthis alliés aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.   Une guerre  qui a créé un chaos dont profitent des groupes jihadistes comme Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) et l'organisation Etat islamique (EI).
Les partisans d'Al-Qaïda sont notamment actifs dans le sud et le sud-est du pays, régions sous contrôle des forces gouvernementales.
Pour leur part, les Etats-Unis ont multiplié les attaques, notamment de drones, contre Al-Qaïda au Yémen depuis l'arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche en janvier.
Les combats ont fait plus de 10.000 morts, majoritairement des civils, plus d'un million de déplacés , plus de 44.500 blessés depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe sous commandement saoudien pour soutenir les forces pro-Hadi et déclenché une épidémie de choléra qui affecte 300.000 habitants selon l'ONU.
Le patron des opérations humanitaires de l'ONU a accusé mercredi les belligérants au Yémen et leurs soutiens étrangers d'être responsables de l'épidémie de choléra "fabriquée par l'homme", qui affecte 320.000 personnes dans ce pays en guerre et manquant cruellement de nourriture.
"Ce scandale du choléra est entièrement fabriqué par l'homme par les parties en conflit et ceux qui, hors des frontières du Yémen dirigent, approvisionnent, combattent et perpétuent la crainte et les combats", a déclaré Stephen O'Brien devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Libé
Jeudi 20 Juillet 2017

Lu 740 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs