Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 100 morts dans des bombardements près de Damas

Les autorités démentent l'utilisation d'armes chimiques




Au moins 100 morts dans des bombardements près de Damas
Au moins cent personnes ont été tuées mercredi dans des bombardements d'une violence inouïe contre des bastions rebelles dans la banlieue de Damas, a affirmé une ONG.
"Au moins cent personnes ont été tuées dans des bombardements contre la province de Damas. Ce chiffre augmentera certainement. Les raids et les bombardements continuent et la puissance de feu est considérable", a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui n'a pas voulu se prononcer sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques par les forces du régime évoquée par des militants.
Par ailleurs, les autorités syriennes ont démenti mercredi l'utilisation d'armes chimiques dans des bombardements sur la banlieue de Damas qui auraient fait selon les militants anti-régime des dizaines de morts.
"Les informations sur l'utilisation d'armes chimiques dans la Ghouta (banlieue de Damas) sont totalement fausses", a affirmé l'agence de presse officielle Sana, accusant des chaînes satellitaires notamment Al-Jazeera et Al-Arabiya "impliquées, selon elle, dans l'effusion du sang syrien et soutenant le terrorisme" de diffuser des informations "infondées".
"Il s'agit d'une tentative pour empêcher la Commission d'enquête de l'ONU sur les armes chimiques de mener à bien sa mission", ajoute l'agence.
Interrogée par l'AFP sur l'imminence d'une offensive généralisée de l'armée contre les bastions rebelles dans la banlieue et sur l'usage des armes chimiques, une source de sécurité à Damas a affirmé: "Ce sont des informations mensongères et infondées".
"Il n'y a rien de nouveau car tous les jours il y a des combats. Il y a des opérations dans toutes les régions pour poursuivre des groupes armés", a-t-elle ajouté.
Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées mercredi dans la région de Damas dans des bombardements de l'armée syrienne qui a utilisé des gaz toxiques, ont affirmé des militants.
L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a fait état pour sa part d'au moins 100 morts dans les bombardements.
Selon le quotidien Al-Watan, proche du régime, "le gouvernement syrien a salué mardi l'arrivée des inspecteurs de l'ONU sur les armes chimiques et a promis de coopérer avec eux et de faciliter leur travail".

Libé
Jeudi 22 Août 2013

Lu 80 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs