Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au lendemain de la visite de Sarkozy et de Cameron : Arrivée du Premier ministre turc à Tripoli




Au lendemain de la visite de Sarkozy et de Cameron : Arrivée du Premier ministre turc à Tripoli
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, est arrivé vendredi à Tripoli, dernière étape de sa tournée dans les pays du «Printemps arabe», a rapporté un photographe de l'AFP.
M. Erdogan a été accueilli à l'aéroport par le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustafa Abdeljalil, et le numéro 2 de cette instance, Mahmoud Jibril.
M. Erdogan est arrivé en Libye en provenance de la Tunisie, pays déclencheur des soulèvements dans le monde arabe, après une première étape en Egypte. Ces trois pays ont vu, depuis le début de l'année, leurs dirigeants respectifs renversés par des mouvements d'insurrection populaire.
D’un autre côté, les forces du Conseil national de transition (CNT) sont entrées vendredi dand la ville de Bani Walid, fief pro-Kadhafi à 170 km au sud-est de Tripoli, a déclaré à l'AFP Mahmoud Chammam, porte-parole du CNT.
«Les révolutionnaires sont entrés dans Bani Walid», a indiqué M. Chammam qui a dit ne pas disposer de plus de détails, assurant cependant que «la situation sera réglée ce soir».
Par ailleurs, des dizaines de pick-up lourdement armés et trois chars des renforts pro-CNT venus de l'ouest sont entrés vendredi à Syrte (360 km à l'est de Tripoli), des combattants des nouvelles autorités libyennes assurant avoir pris le contrôle de la moitié du bastion pro-Kadhafi.
«Les révolutionnaires contrôlent déjà la moitié de Syrte et si Dieu le veut nous allons prendre la seconde moitié aujourd'hui», a déclaré Ibrahim Sweyib, un combattant du Conseil national de transition (CNT).
«Nous tenons la zone résidentielle 2 et nous devons maintenant prendre les zones 1 et 3», a poursuivi un autre combattant, Inneyo, 24 ans.
«Il y a encore de violents combats à l'aéroport», selon Abdessalam al-Ahmar, un combattant.
«Les révolutionnaires ont avancé à l'intérieur de la ville de Syrte pour évaluer la résistance. Aujourd'hui les kadhafistes utilisent plus d'armes lourdes qu'hier», a expliqué Abdelbasset Jari, membre d'une brigade de Misrata.
Plus tôt, les forces pro-CNT avaient indiqué avoir essuyé de lourdes pertes dans la bataille pour le contrôle de Syrte, dans la région natale de Mouammar Kadhafi, avec au moins 11 morts et 34 blessés.
«Premiers chiffres: 11 martyrs et 34 blessés», a indiqué le Conseil militaire de Misrata, la grande ville rebelle située au nord-ouest de Syrte, dans un communiqué, faisant état de la capture de 40 combattants pro-Kadhafi. Vendredi, de nouvelles brigades du Conseil national de transition (CNT) avaient pris la direction de la ville méditerranéenne depuis l'ouest et le sud.
Les hommes du CNT, aidés dans leur avancée par les frappes de l'Otan, ont enterré vendredi matin quatre kadhafistes tués dans ces bombardements, avait constaté une journaliste de l'AFP.
«Hier, l'Otan bombardait devant nous, en progressant, on a trouvé ces corps», a déclaré vendredi à l'AFP un combattant, Khalid al-Juder.
Selon le Conseil militaire de Misrata, ses combattants avaient lancé jeudi l'assaut sur trois fronts contre Syrte, un des derniers bastions du colonel Kadhafi.
«Nos révolutionnaires sont entrés à Syrte par trois axes principaux», avait affirmé le Conseil militaire de Misrata.
Le Conseil militaire a ensuite affirmé que «les révolutionnaires de Misrata avaient atteint le centre-ville de Syrte», «contrôlaient désormais les entrées à la ville et commençaient à passer au peigne fin» le secteur pour débusquer les pro-Kadhafi.
Jeudi matin, un convoi, de 900 véhicules selon le Conseil militaire, était parti de Misrata vers l'est en longeant la côte avant de se diviser pour encercler Syrte sur trois fronts.
Jeudi soir, Moussa Ibrahim, porte-parole du dirigeant déchu, a assuré que les forces pro-Kadhafi étaient «très bien préparées» et déterminées à «résister jusqu'à la victoire».
«Nous poursuivons notre résistance jusqu'à la victoire, la récupération de la Libye et sa libération totale de ce projet de colonisation. La bataille est loin d'être finie, nous avons toujours la capacité de résister et de vaincre», a-t-il dit lors d'une intervention par téléphone sur la chaîne Arraï basée en Syrie et qui diffuse régulièrement des messages de Mouammar Kadhafi.
«Il y aura des attaques de l'Otan sur les villes qui résistent, Syrte, Bani Walid et Sebha, (...) sur plusieurs fronts et plusieurs axes, mais nous nous sommes très bien préparés sur ces axes et nous allons repousser cette agression», a-t-il promis.


L'Algérie, « grande perdante » de la chute du régime de Kadhafi

L'Algérie est sortie "grande perdante"de la chute du régime du colonel libyen Mouammar Kadhafi, qui a toujours été un "allié de premier plan" du pouvoir en place à Alger, affirme le politologue français Zaki Laïdi, Directeur de recherches à Sciences Po.
"La chute de Kadhafi établit désormais un continuum géopolitique proto-démocratique, fragile mais prometteur, allant de l'Egypte au Maroc, à l'exception de l'Algérie, grande perdante de la chute du régime libyen", écrit le chercheur, vendredi, dans une tribune au quotidien économique français "Les Echos".
Cet auteur notamment de "Le monde selon Obama" (2010) et "La norme sans la force" (2008), soutient que "la Libye (de Kadhafi) a toujours été un allié de premier plan du régime algérien, dont l'obsession est de contenir le Maroc".

AFP
Vendredi 16 Septembre 2011

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs