Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au lendemain de la chute du régime : Traqué à Tripoli, Kadhafi échappe toujours aux insurgés




Au lendemain de la chute du régime : Traqué à Tripoli, Kadhafi échappe toujours aux insurgés
Mouammar Kadhafi, toujours insaisissable, continue de narguer ses adversaires libyens comme occidentaux alors que certains de ses partisans poursuivent leur combat à Tripoli et ailleurs en Libye. Les insurgés et leurs appuis, essentiellement occidentaux, tentent cependant de tourner au plus vite la page de ses 42 années de pouvoir. Les premiers ont annoncé que leur Conseil national de transition (CNT) avait commencé à s'installer à Tripoli tandis que les seconds tentent de débloquer des fonds pour financer la reconstruction et la relance de l'économie.
L'Otan, qui dirige la campagne de frappes aériennes en soutien de l'insurrection depuis mars, a bombardé Syrte, le fief de Mouammar Kadhafi le long de la côte méditerranéenne. Dans un court message sonore diffusé par des chaînes de télévision qui lui sont fidèles, Mouammar Kadhafi a appelé jeudi les tribus à combattre "l'intervention étrangère" et à détruire les forces rebelles à Tripoli. Il affirme que ses partisans constituent "la majorité écrasante" de la population libyenne et il leur demande de marcher sur Tripoli avec femmes et enfants pour "purifier" la ville "des rats, des croisés et des infidèles".
Après la prise mardi de Bab Al Azizia, le quartier général du "guide" libyen à Tripoli, les insurgés cherchent par tous les moyens à retrouver Mouammar Kadhafi afin de démoraliser définitivement ses partisans qui refusent de déposer les armes. Ils considèrent que la guerre ne sera terminée qu'une fois Mouammar Kadhafi entre leurs mains et ils proposent une récompense de plus d'un million d'euros pour sa capture mort ou vif. Dans les rangs des rebelles, des rumeurs circulent sur le fait que Mouammar Kadhafi a été encerclé, voire aperçu, en certains endroits de la capitale. Des tirs de mitrailleuse ou de roquette éclatent mais Mouammar Kadhafi reste introuvable. L'Otan fournit son aide à cette traque grâce à ses moyens de renseignement et de reconnaissance, a déclaré la Grande-Bretagne, et ses appareils ont poursuivi leurs bombardements durant la nuit.
Les insurgés s'emploient aussi à supprimer les dernières poches de résistance à Tripoli. Dans un quartier du sud de la capitale proche de la prison d'Abou Salim, ils ont lancé un assaut coordonné pour conquérir maison après maison et faire des prisonniers. Les forces de Mouammar Kadhafi ont pour leur part bombardé des positions rebelles à l'aéroport de Tripoli. Les insurgés tentent cependant de donner l'impression de prendre en main les destinées du pays et ils ont annoncé qu'ils s'installaient à Tripoli. "Je proclame le commencement de la reprise du travail de l'exécutif à Tripoli", a dit Ali Tarhouni, chargé des finances et du pétrole au CNT.
Jusqu'à présent, le CNT a siégé à Benghazi, la grande ville de Cyrénaïque, dans l'est de la Libye. Benghazi est la première grande ville de Libye à avoir été contrôlée par la rébellion, au début de la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi. Les soutiens occidentaux du CNT tentent de lui faciliter la tâche en lui fournissant des fonds. A l'Onu, les Etats-Unis ont obtenu un accord pour le déblocage d'environ 1,5 milliard d'avoirs libyens gelés afin de financer l'aide humanitaire et des projets civils. Pour cela, ils sont parvenus à un accord avec l'Afrique du Sud, qui refuse de verser ces fonds directement au CNT, que l'Union africaine ne reconnaît pas. 

Reuters
Samedi 27 Août 2011

Lu 714 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs