Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au fil de deux festivals en Inde : La musique maroco-andalouse, un hymne à la spiritualité et à l'ouverture




Au fil de deux festivals en Inde : La musique maroco-andalouse,  un hymne à la spiritualité et à l'ouverture
La musique andalouse brillamment interprétée par l'orchestre Chabab Al Andalous de Rabat a été à l'honneur lors de deux festivals en Inde, un passage clôturé en beauté lundi par une soirée intimiste au cours de laquelle une élite d'hommes politiques, de diplomates et d'artistes a pu apprécier une partie du répertoire poétique et musical ancestral du Maroc.
Du 27 octobre au 5 novembre, l'orchestre Chabab Al Andalous s'est produit au Festival international des arts de New Delhi, un des rendez-vous culturels incontournables en Inde, puis au Virasat Festival de Dehradun, capitale de l'Etat d'Uttaranchal, à 240 km au nord de ce grand pays d'Asie.
Au Delhi international arts Festival, événement alliant musique, danse et cinéma des quatre coins du monde, à l'image cette année du prestigieux ballet Bolshoi de Russie, la troupe marocaine a su captiver l'audience, au fil de deux performances, par des chants nourris de sonorités arabes et andalouses.
Sur les sons et rythmes du oud, rbab, tar et autres darbouka et kamanja, le public a été séduit par les muwashshah, Nouba et Mawale interprétés en chœur ou individuellement par les musiciens.
"Notre message de citoyenneté, de fraternité et de paix dans un cadre d'inter-culturalité se transmet à travers le meilleur outil qui puisse rapprocher les peuples, celui de la musique", souligne Hicham Belghiti, violoniste et manager de l'orchestre.
"La musique andalouse est un hymne à la spiritualité et à l'ouverture du Maroc, terre de brassage de cultures et de civilisations millénaires", poursuit-il dans une déclaration à la MAP.
L'orchestre Rbati a vu le jour le 23 mars 1987 à l'initiative de jeunes mélomanes issus d'horizons différents mais qui partagent la même passion pour le patrimoine artistique andalou et sa préservation. Ils ont en commun aussi une solide formation acquise auprès de grands maîtres.
En 1993, l'orchestre Chabab Al Andalous crée une association culturelle et artistique du même nom avec pour objectif de veiller à la sauvegarde de la musique andalouse et contribuer à sa promotion auprès des jeunes.
Depuis, le groupe a sillonné les quatre coins du monde, participant à de prestigieuses manifestations culturelles et artistiques et se produisant avec des vedettes de ce genre musical, comme Mohamed Bajeddoub, Abderrahim Souiri, Ahmed Piro, Lotfi Bouchnak ou encore Ihssan R'Miki.
La participation aux festivals organisés en Inde a été rendue possible, selon le manager de l'orchestre, grâce au soutien de la Fondation de l'Office chérifien des phosphates (OCP) et de l'ambassade du Maroc en Inde.

Par Omar ACHY. (MAP)
Mercredi 7 Novembre 2012

Lu 263 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs