Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au-delà de tout populisme et de tout opportunisme : Mawazine objet de refoulements…




Depuis quelque temps, le festival Mawazine qui a gagné au fil des ans ses lettres de noblesse, et donc sa réputation tant au Maroc  qu’à l’étranger parce qu’il a su rassembler tous les genres de musiques : séculaire, populaire, autochtone, classique, moderne, marocaine ou ce qu’on appelle la world music…
Mawazine de ce fait est devenu le creuset de la musique universelle, au-delà des frontières, des religions et des us et coutumes…
En somme un spectacle à la fois unique et original offert aux Marocains de tous âges et de toutes conditions qui peuvent admirer, chanter et danser au diapason des grandes stars internationales qu’ils n’auraient pas l’opportunité d’approcher en d’autres circonstances, et cela, souvent, à titre gracieux.
Mais voilà ! Depuis quelque temps à travers notamment les marches du mouvement du 20 février ou dans les réseaux sociaux, facebook et twitter, Mawazine devient objet de critiques et de dénonciations. La raison, les cachets exorbitants alloués  aux artistes invités, alors qu’on pourrait faire œuvre utile de cet argent ainsi dilapidé (sic) ! Utiliser par exemple cette manne à combler certains déficits, voire embaucher un certain nombre de chômeurs. Le dire, l’affirmer, et surtout le faire croire est tout simplement de la pure démagogie. Ceux qui affirment de telles allégations savent en fait de quoi, ils parlent ! Ils cherchent à « plaire » à une certaine clientèle, une partie de la population sensible au discours populiste pour faire passer leur propre message qui répond à des agendas bien différents des préoccupations des classes laborieuses. Des agendas d’obédiences idéologiques, voire nihilistes et obscurantistes.
C’est une façon de s’offrir une publicité, plutôt une propagande à moindre frais. Ainsi, ces donneurs de leçons et redresseurs de torts se présentent comme des défenseurs des « intérêts » du peuple. Ils sont là pour éduquer et modeler le goût artistique des citoyens selon leur propre paradigme.
Voir également lors d’une séance parlementaire, celle des questions/réponses diffusée en direct, le piètre spectacle de certains de nos honorables représentants se disputer, à qui mieux mieux, se présenter en puritains, défenseurs de la morale publique et des intérêts économiques du pays !  Pourquoi débourser un cachet élevé pour se payer la vue de la croupe (sic) de Shakira alors qu’on pourrait, avec cet argent facilement  accordé, faire beaucoup mieux ailleurs ! Voilà ce qui s’appelle de l’opportunisme primaire !
De telles balivernes, sottises, insanités proférées hautement sous la coupole démontrent on n’en peut plus le niveau trop bas de certains représentants du peuple. C’est indigne ! On sait maintenant pourquoi il n’y a pas foule pour les scrutins !

Suite page 3


Youssef BENZAHRA
Lundi 9 Mai 2011

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs