Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au coin de l’absurde

Zoolâtrie quand tu nous tiens!




Au coin de l’absurde
Loin l’idée d’avancer que les citoyens du plus beau pays du monde seraient des zoolâtres invétérés mais, au gré des clichés sur les avenues, boulevards et grandes ou petites artères de nos cités, tout penserait à le croire. Bêtes de somme (ânes, mulets, chevaux, chameaux…), bétail dans toute sa panoplie (vaches, moutons, chèvres…), volailles et autres animaux domestiques que l’on y croise, épousent si bien le décor ambiant que l’on se croirait par à-coups en un lointain continent adepte de la théologie de la vache sacrée.
Ici, c’est le rond-point dont le  gazon est confié à des ruminants devenus par la force des choses, tondeuses bio des temps modernes, là-bas, sur cette chaussée très fréquentée, c’est une meute de chiens errants, à deux doigts de provoquer une saillie accidentelle. Un peu plus loin, c’est l’âne du charretier délesté de sa voiture à traction humaine qui traverse librement la rue. Quant au feu rouge, il est perturbé par des vaches sans vacher ayant fait du terrain vague jonchant la grande bâtisse d’à côté, leur alpage préféré. Les trottoirs sont investis par les chats de gouttière qui, devant les poubelles bien garnies, ont désormais enterré la hache de guerre et font bon ménage avec les rats, ceux des villes, bien entendu.
Le pigeon fait partie intégrante de la perspective citadine. C’est aussi le cas des poules, dindes et pintades qui, par endroits, ont si bien assuré leur existence que quelques malins sans souci aucun du voisin, en ont même fait un élevage à en gober l’œuf tous les matins. Que les amphibiens, reptiles, arthropodes et autres insectes, du blatte au diptère nous pardonnent, l’espace ici s’en fait de plus en plus ressentir.
Pourtant nos municipalités disposent de plusieurs services qui sont directement concernés par la présence d’animaux en ville. Cela va du service d’hygiène qui normalement en d’autres contrées, s’occupe aussi de la propreté, des espaces urbains verts ou même goudronnés, de la salubrité, de l’environnement à la Police municipale présente désormais dans certaines villes. A l’instar des autres services d’autorité, elle se doit d’être impliquée dès lors que nos charmantes bébêtes dérangent l’ordre public, si bien établi ici-bled, enfin..

Mohamed Jaouad Kanabi
Jeudi 29 Août 2013

Lu 1788 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs