Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attribution du Prix du Maroc




Attribution du Prix du Maroc
Le Prix du Maroc du livre a été décerné, jeudi 13 février, lors de l’inauguration du SIEL, à plusieurs écrivains et poètes qui ont brillé sur la scène culturelle marocaine. 
Ainsi Youssef Fadel s’est vu décerner  un prix pour son roman « Taer azraq nader youhalliqo maii”, et l’historien Abdelouahed Akmir pour son ouvrage intitulé “Al jaliat al arabia fi espagna”.  Dans la catégorie poésie, le prix a été attribué à Ahmed Belhaj Ait Ouarham. Pour  la catégorie études littéraires, artistiques et linguistiques, Abdelali El Oudghiri a été récompensé pour son ouvrage “Logha al arabia fi marahil doâf wa tabaîa”.
Les prix de traduction sont revenus à Omar Bouhachi pour le roman intitulé “ Dona Perfecta” de Benito Pérez Galdos et à Mohamed Afif pour la traduction de l’oeuvre d’Edmund Burke intitulée “ Protestation et résistance au Maroc précolonial : 1860-1912”. 
Le Salon du livre a marqué son vingtième coup d’envoi  en présence du  chef du gouvernement qui s’est félicité de la désignation des pays de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) comme invités d’honneur, estimant que ce geste témoigne de l’attachement du Royaume à ses racines africaines. Il a également exprimé son enthousiasme, assurant que les liens spirituels et culturels liant le Royaume à ses voisins du Sud “ne seront jamais rompus et qu’ils ne pourront au contraire que se renforcer.”  
 De son côté, Maurice Kouakou Bandama, ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, coordinateur de la délégation de la CEDEAO  a salué les relations d’amitié et de fraternité unissant les pays membres de son organisation et le Royaume du Maroc. Il a souligné que “faire de la CEDEAO la région invitée d’honneur de ce Salon, c’est nous appeler à une fête de l’amitié, de la coopération, ainsi qu’au rapprochement des cœurs. “  
De même, le ministre ivoirien a assuré que les pays de l’Ouest africain sont engagés dans une solidarité agissante avec le Maroc, le but commun étant d’accélérer le progrès économique et la coopération Sud-Sud.  Pour sa part, Mohamed Amine  Sbihi, ministre marocain de la Culture, a affirmé que le SIEL est l’occasion de rappeler les efforts déployés par son département et s’est félicité de l’engouement autour de ce Salon, notant que la désignation de la CEDEAO comme invitée d’honneur de cette édition s’inscrit dans le cadre des relations particulièrement solides et vitales liant le Maroc aux 15 pays membres de cette organisation.
Pour rappel, le Salon s’est ouvert en présence de  54 pays et  792 exposants marocains et étrangers.  Un salon  vaste, organisé à la Foire internationale de Casablanca incluant des stands en tout genre tels que ceux de l’Institut français, les Instituts  Cervantès et Goethe mais également des stands réservés aux publications religieuses, à la musique andalouse ou encore à la sécurité nationale. Un salon dont la diversité est remarquable, permettant de côtoyer des livres venus d’ailleurs mais aussi des succès nationaux.  

Programme du week-end         

Samedi 15 février 2014
11h30-12h30 : (Salle Mohammed Roudani)
Conférence : Le Mexique et la poésie du désert 
Mariane Toussaint (Mexique)
Depuis les nuits des temps, le désert a constitué, et continue à l’être, un espace inspirateur pour de nombreuses poésies internationales, source d’émerveillement du monde.
Organisée par : l’Ambassade du Mexique, en collaboration avec le ministère de la Culture
15h00-16h30 : (Salle Mohammed El Ayadi) 
Littératures nationales: Langues et frontières
Langues, territoire et identité sont tous des aspects du paradigme qu’est la littérature nationale qui est une affirmation culturelle d’une Trans-territorialité agissant sur les imaginaires et les identités sans frontières. L’enjeu est de tenter de cerner le rôle de la notion d’identité dans rapport à l’altérité.
Avec : Wilfred J.S Bangura, écrivain (Liberia), Yusuf Said, écrivain (Gambie), Arthur Edgar Smith, écrivain et éditeur (Sierra Leone), Tunde Babawale, directeur général du Centre for Black African Art & Civilization Abuja (Nigéria).
17h00-18h : (Salle Mohammed Roudani) 
Créations culturelles et présence de la CEDEAO dans le monde
Les créations et les industries culturelles sont des vecteurs clés de la croissance et du développement de la CEDEAO et son ouverture aussi bien sur l’Afrique elle-même que sur le monde dans sa globalité. Partant, quelles tendances et quels enjeux pour ces vecteurs Avec: Denis Avimadjessi, président de l’Association des écrivains et genres de lettres du Bénin, (Bénin), Dramane Konate, romancier, nouvelliste, président de la Société des auteurs,  des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES) (Burkina Faso), Ulrich Schreibe directeur du Festival international de Berlin (Allemagne), Jacques Chevrier, président de l’Association des écrivains de langue française, vice-directeur du Centre international d’études francophones, Université Paris IV (France), Lizzy Attre, Administrice du Caine.(Prize for African Writing (Etats-Unis)
Modérateur: Abdellah Hammouti, chercheur Université Mohammed I Oujda (Maroc).

Dimanche 16 février 2014
11h00 – 12h30 (Salle Mohammed Sabbagh)
Livres autour de l’Afrique
(Publications de l’Institut des études africaines, Rabat, 2013)
«Regards marocains sur l’Afrique littéraire», collectif sous la coordination de Samira Douider 
Présenté par: M’hamed Echkoundi.
16h30 – 18h (Salle Mohammed Roudani)
De la littérature orale à la littérature moderne africaine
 Frayant un chemin de l’oral à l’écrit, la littérature africaine ne cesse de s’affirmer à travers l’incorporation dans l’écrit des récits relevant des genres oraux traditionnels. Il est donc légitime de discuter de cette greffe de l’oral dans l’écrit.
 Avec: Fatima Bettencourt Santos, écrivaine (Cap Vert), Germano Almeida, écrivain (Cap Vert), Odete Costa Semedo, écrivaine (Guinée Bissau), Felix Siga, écrivain (Guinée Bissau).
Modérateur:  Said Benabedlouahed, traducteur (Maroc).
18h30-20h00 : (Salle Mohammed Sabbagh)
 Négritude et néo-négritude
 Quelle lecture faire de la Négritude, quatre-vingts ans après ? Ce courant culturel, esthétique et éthique aurait-il un rapport avec ce qui se définit aujourd’hui comme mouvement de la  renaissance africaine ?
  Avec: Omar Sankhare, écrivain (Sénégal), Eddy Haris, écrivain (Etats-Unis), Michelle Tanton-Lora, Vice-présidente de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire, Boubé Bali, écrivain (Niger), Saïdou Alcény Barry, essayisite (Burkina Faso).
Modérateur: Bouazza Benachir, chercheur africanist (Maroc)
18h30 – 20h00 (Salle Mohammed Al Ayadi)
La CEDEAO culturelle entre le legs culturel des aînés et les promesses littéraires du présent
 Sans nier le legs culturel des aînés, la présence fulgurante de l’écrivain africain et de ses productions poussent les institutions publiques de la CEDEAO à concevoir une vision et des actions multidimensionnelles capables de sauvegarder les identités personnelles et collectives africaines. En discutant, on se permettrait de mieux situer cet écrivain dans le temps présent
Participants: Mamadou Bani Diallo, chercheur, conseiller technique chargé du livre et de l’action culturelle au ministère de la Culture (Mali), Amela Didier, chercheur (Togo), René M. Razak, écrivain (Niger)
Modérateur: Said Ahid (Maroc) 


Danaé Pol
Samedi 15 Février 2014

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs