Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attirés par le travail dans le bâtiment : Les Marocains à la tête des immigrés clandestins interpellés en Algérie




Attirés par le travail dans le bâtiment : Les Marocains à la tête des immigrés clandestins interpellés en Algérie
540 Marocains  ont été arrêtés depuis le début de l'année 2012 par la police nationale algérienne pour immigration clandestine ou séjour irrégulier, a révélé le quotidien algérien El Watan dans son édition électronique du 30 septembre; soit près du tiers des personnes arrêtées durant les six premiers mois de l'année en cours. Ils dépassent ainsi les Nigériens et les Maliens qui étaient beaucoup plus nombreux en 2010 et 2011.
Selon la même source, Tlemcen, ville frontalière du Maroc, arrive en tête des cités qui attirent ces clandestins puisqu'elle a enregistré le plus grand nombre d'arrestations pour immigration clandestine cette année, avec 721 cas enregistrés, dépassant ainsi Tamanrasset, qui a toujours été en tête du classement des wilayas les plus touchées par le phénomène.
La majorité de ces clandestins est constituée d'artisans qui travaillent dans le bâtiment au profit des notables de la région Ouest (Maghnia, Tlemcen, Oran…), affirme El Watan.
Pour Redda Boubeker, président de l'Association marocaine pour la citoyenneté des deux rives (AMCDR), le phénomène de  l'immigration clandestine des Marocains vers l'Algérie existe bel et bien mais il est difficile d'infirmer ou de confirmer les chiffres avancés par le quotidien algérien. Selon lui, il faut différencier deux catégories d'immigrés :  «Ceux qui choisissent l'Algérie comme un passage vers l'Europe et ceux qui veulent travailler et s'installer là-bas ».
D'après notre source, pour la première catégorie d'immigrés, le choix de cette destination est motivé par des considérations matérielles. En effet, nombre de ces clandestins estiment que l'immigration vers l'Europe à partir de l'Algérie revient moins cher. «Mais, il n'y a pas que ces motivations financières. Il y a également le fait de pouvoir se procurer des documents officiels algériens notamment la carte d'identité ou la carte de résident qui peuvent faciliter beaucoup la tâche à ces prétendants à l'immigration illégale », nous a précisé notre source en rappelant que « les autorités espagnoles ou françaises sont souvent plus tolérantes envers les clandestins disposant de documents d'identité algériens ».
Le président de l'AMCDR estime que la proximité géographique, culturelle et linguistique entre les deux pays ainsi que l'existence de  liens de sang et de mariage encouragent davantage cette immigration illégale.
Concernant la deuxième catégorie, Redda Boubeker nous a indiqué qu'il s'agit d'une main-d'œuvre travaillant  dans le bâtiment, notamment dans les granitos, la maçonnerie, le plâtre et la peinture.  Elle est fortement demandée par les entrepreneurs algériens vu la qualité de son travail et son faible coût.  «Les Algériens reprochent souvent à leur main-d'œuvre sa mauvaise qualité et sa médiocrité», nous a confié notre source tout en précisant que la main-d'œuvre marocaine préfère s'installer dans l'Ouest de l'Algérie et dépasse rarement les frontières de la  capitale du pays.

Hassan Bentaleb
Mercredi 3 Octobre 2012

Lu 953 fois


1.Posté par okbi le 03/10/2012 10:53
Bienvenu à tous nos frères marocain de travail au coté de leurs frères algériens

2.Posté par le marocain le 03/10/2012 11:42
Il y a une nuance entre clandestin, et irrégulier.
-Un clandestin est celui qui traverse le pays vers d'autres contrées,mais, s'arrête,et y reste pour une période indéterminée.
-Un irrégulier est celui dont la période de séjour dépasse les 90 jours autorisés par la Loi du Pays.
Certes,puisque les Marocains,Les Algériens sont lies par des liens de parenté (mariage mixte)il parait que les Responsables des 2 pays doivent trouver une solution à ce mal endémique qui ronge les 2 sociétés.Nous allons restés figés sur nos places sans jamais faire un effort afin de faire en sorte que les Maghrébins oublient leur diffèrent hérité du colonialisme et affreux de la France.
Ces irréguliers doivent être traités comme tel et puisque ils travaillent,ne gênent personne,ne transgressent pas les Lois du Pays,donc accordons leur des documents de résidants permanents.Ils font bouger l'économie Algérienne.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs