Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attijariwafa bank au service de l’efficacité énergétique




Un séminaire sous le thème «L’efficacité énergétique, vecteur de croissance et de compétitivité » vient d’être organisé récemment par Attijariwafa bank en partenariat avec la Société d’investissement énergétique (SIE).
Animé par Hassan Bertal, DG adjoint en charge du marché de l’entreprise, Ahmed Baroudi, DG de la Société d’investissement énergétique (SIE), Pierre Baillargeon, expert international et Vice-Président d’une firme canadienne, Mounir Zraïdi, responsable distribution au sein de Maroc PME (ex-ANPME), Aziz Benyahya, responsable du marché PME à Attijariwafa bank et Saïd Mouline, DG de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, ce séminaire a réuni plus d’une centaine d’entreprises à majorité PME industrielles, à la recherche de solutions innovantes pour réduire leur bilan énergétique. Cette rencontre avait pour but de sensibiliser ces PME sur la nécessité d’optimiser la consommation énergétique dans un contexte économique marqué par une forte croissance de la demande en énergies et leur apporter l’accompagnement nécessaire pour s’engager dans un processus d’efficacité énergétique.  
Ouvrant la séance, Hassan Bertal a tenu à souligner l’importance de l’efficacité énergétique pour le pays ; elle occupe une place prioritaire dans le modèle de développement du Maroc qui devra faire face, d’ici très prochainement, à une demande croissante en énergie.  C’est à ce titre qu’une stratégie énergétique nationale a été déployée et matérialisée par un plan national des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et dont l’implémentation nécessite la mobilisation de tous les acteurs. Le groupe a d’ailleurs signé avec la SIE une convention de partenariat il y a un an, dans le cadre du Salon Photovoltaica, pour accompagner le développement énergétique au Maroc.
Ahmed Baroudi, a, pour sa part, présenté la philosophie de la SIE, laquelle intervient comme investisseur étatique de référence dans le  domaine des énergies de manière générale, et plus particulièrement  dans celui des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. « Réduire de 12% la consommation énergétique du Maroc d’ici 2020 et de 15% d’ici 2030, telle est l’ambition du Maroc », a-t-il ainsi précisé notant que c’est sans doute l’un des secteurs pour lesquels le Maroc a besoin d’être novateur. Et pour cause, le Royaume dépourvu de grandes ressources en hydrocarbures, est obligé d’importer afin de couvrir sa demande intérieure. Et de poursuivre que les secteurs les plus concernés par la baisse de la consommation d’énergie sont principalement le bâtiment, les transports et l’industrie.

Vendredi 9 Octobre 2015

Lu 863 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs