Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attentats terroristes du 16 mai : Des chioukhs de la Salafia lancent un livre blanc sur la réconciliation




C'est un livret d'une soixantaine de pages que viennent de lancer deux théoriciens de la Salafia en vue de la réconciliation avec l'Etat. C'est en quelque sorte un livre blanc dans lequel Abdelouhab Rafiki alias Abou Hafs et Hassan Kettani, considérés comme des « cerveaux » de la Salafia jihadia, et écopant respectivement de 25 et 20 ans de prison ferme, s'engagent à clamer leur « rejet de la violence », leur refus du « takfirisme » et leur soutien au régime en place. Voilà les trois grandes lignes de ce livre, présenté lors d'une conférence mardi soir à Rabat par l'ONG « Forum Al Karama des droits de l'Homme ».
Contacté par Libé, le président de ce Forum, Mustapha Ramid, a exprimé son soutien à cette initiative intitulée « Rendez-nous justice ». Le même son de cloche a été relevé chez le président de l'Association des détenus islamistes, « Ennasir », Abderrahim Mouhtad. Interrogé sur le bien-fondé de cette initiative, M. Mouhtad l'a qualifiée de « très audacieuse ». « Parce qu'elle implique, d'abord, la disposition de ses auteurs au dialogue et, plus encore, à la reconsidération de leur idéologie vis-à-vis de la société, de l'Etat et du régime ». « Cette initiative a besoin d'être encouragée, d'autant plus qu'elle rencontre une forte opposition au sein notamment des takfiristes et des émirs du sang ». Ce sont d'ailleurs ces derniers qui ont tenté de s'évader en début de semaine de la prison de Kénitra. Parmi eux, on peut citer Abdelmalek Bouzekran et Tawfik El Hanouichi. Au-delà des « takfiristes » et des « émirs du sang », la majeure partie des détenus islamistes seraient, toujours selon M. Mouhtad, contre l'idée d'Abou Hafs et Hassan Kettani, qu'ils accusent de surcroît de « trahison » et de vouloir « se libérer à leurs dépens ». Ces derniers se croiraient simplement « victimes de détention arbitraire » au lendemain des ignobles attentats du 16 mai 2003. Ces islamistes déclarent « ne pas avoir d'idées salafistes, ni d'idéologie subversive ou menaçant la sécurité de l'Etat ». D'où l'intérêt qui devrait être accordé à l'initiative d'Abou Hafs et Hassan Kettani, laquelle résonnerait comme une sorte de « mea culpa ». « Cette initiative ne devrait pas rester sans lendemains », a exhorté M.Mouhtad appelant l'Etat à ouvrir incessamment des canaux de dialogue avec ceux qui seraient prêts à revoir leur idéologie en perspective de la réconciliation avec leur société.
A ce sujet, le président du « Forum Al Karama » a annoncé avoir interpellé le Premier ministre Abbas El Fassi sur la nécessité de « réactiver aujourd'hui l'approche réconciliatrice » basée sur le dialogue et le débat d'idées en vue de peser les pour et les contre. Selon le président de ce Forum, trois catégories de détenus seraient à retenir. Il y aurait d'abord ce qu'il a appelé « les vrais terroristes » qui « sont restés attachés à leurs convictions sanguinaires ». « Ces derniers devraient être exclus du dialogue », a tranché le président du Forum, en allusion à ces « émirs du sang » qui ne croient pas, naturellement, à la vertu du dialogue. Et puis, il y aurait ceux qui seraient victimes de la campagne de détentions intervenue dans les rangs des islamistes au lendemain des attentats terroristes du 16 mai. « Ces derniers devraient simplement être graciés, puisqu'ils n'auraient aucune responsabilité dans ce qui s'est passé ». Et puis après, il y aurait « ceux qui avaient des convictions terroristes mais qui se déclarent aujourd'hui prêts à les rejeter ». Ceux-là également devraient bénéficier du processus de réconciliation revendiqué.
Reste maintenant à savoir si l'actuel gouvernement serait prêt à engager cette réconciliation.
       

Anouar JIHAD
Jeudi 11 Mars 2010

Lu 529 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs