Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attentat suicide dans la capitale afghane

Cinq membres de l'Otan tués dans le crash de leur hélicoptère




Cinq membres de l'Otan, dont deux soldats de l'armée de l'air britannique, sont morts dimanche dans l'accident de leur hélicoptère à Kaboul, peu après qu'un convoi britannique eut été visé par un attentat suicide dans la capitale afghane.
Les autorités ont annoncé lundi que l'hélicoptère s'était écrasé dimanche après-midi lors de son atterrissage au quartier général de la coalition de l'Otan, qui apporte un soutien aérien à l'armée afghane.
"L'accident a provoqué la mort de cinq membres de (l'opération) Soutien résolu et en a blessé cinq autres", selon un communiqué.
"Une enquête a été ouverte mais nous pouvons confirmer qu'il s'agit d'un accident et non du résultat d'une attaque d'insurgés", a souligné auparavant le ministère britannique de la Défense.
Le décès de deux soldats britanniques porte à 456 le nombre de Britanniques morts en Afghanistan depuis que la Grande-Bretagne a participé à l'invasion de l'Afghanistan lancée par les Etats-Unis en octobre 2001.Ces deux soldats appartenaient aux escadrons 230 et 33 de la Royal Air Force. Les nationalités des autres victimes n'ont pas été révélées.
Cet accident intervient peu après une attaque ayant visé dimanche un convoi britannique dans le centre de Kaboul, signe de l'instabilité persistante en Afghanistan, deux semaines après la prise spectaculaire de Kunduz (nord) par les talibans.
Cet attentat suicide, commis par un kamikaze taliban à une heure de pointe dans le centre de la capitale, a blessé trois civils, dont un enfant. Les talibans ont renforcé leurs attaques contre les forces gouvernementales afghanes depuis que l'Otan a achevé en décembre sa mission de combat en Afghanistan.
Les insurgés talibans étaient parvenus le 28 septembre à s'emparer en quelques heures seulement de la ville stratégique de Kunduz. Cette prise de contrôle, même si elle n'a duré que quelques jours, avait signé leur plus grande victoire depuis 2001, constituant un grave revers pour le président Ashraf Ghani, au pouvoir depuis un an.
Les forces de sécurité afghanes ne leur avaient opposé qu'une faible résistance, symptomatique des énormes difficultés qu'elles rencontrent pour contenir les combattants islamistes.
Les talibans ont affirmé dimanche que leur attentat suicide à Kaboul contre les forces de l'Otan avait été perpétré en représailles aux "bombardements barbares" de Kunduz.
Des bombardements aériens américains, en soutien aux forces afghanes et de l'Otan sur le terrain à Kunduz, avaient atteint un hôpital de Médecins sans frontières (MSF) faisant au moins 22 morts, dont 12 employés de l'ONG. Le président Barack Obama avait présenté ses excuses à l'ONG qui demande une enquête internationale impartiale sur cette tragédie.

Mardi 13 Octobre 2015

Lu 357 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs