Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attentat suicide contre l'ambassade d'Irak à Kaboul

L’attaque terroriste revendiquée par l’EI




Attentat suicide contre l'ambassade d'Irak à Kaboul
Le groupe Etat islamique a revendiqué une attaque contre l'ambassade d'Irak à Kaboul, située au centre de la capitale afghane, où de fortes explosions et des tirs retentissaient toujours lundi en milieu de journée.
L'organe de propagande de l'EI, Amaq, évoque dans un très court communiqué en arabe "deux" combattants menant une attaque contre "le bâtiment de l'ambassade irakienne dans la ville afghane de Kaboul", sans donner plus de précisions.
C'est la première fois que l'ambassade d'Irak à Kaboul est attaquée, après plusieurs attentats contre des missions occidentales.
Après deux heures de mutisme, le ministère de l'Intérieur afghan a confirmé dans un communiqué l'attaque contre la légation irakienne.
"Vers 11H20 ce matin (06H50 GMT), un groupe de quatre terroristes a attaqué l'ambassade irakienne dans le district 4 de Kaboul" (centre-ville).
"Un premier kamikaze s'est fait exploser à l'entrée de l'enceinte et trois autres se sont frayé un chemin à l'intérieur. La police a réagi promptement et le personnel de l'ambassade a été emmené en lieu sûr" ajoute-t-il
"Une opération pour tuer les terroristes est en cours".
La cible avait été précisée auparavant à l'AFP par un responsable de la sécurité à l'AFP, sous couvert d'anonymat. Selon cette source, "un kamikaze s'est fait exploser devant l'entrée de l'ambassade irakienne et deux ou trois assaillants se trouvent à l'intérieur".
"Les forces spéciales sont sur place et les civils riverains ont été évacués", avait-il ajouté.
Plusieurs explosions de forte puissance et des tirs résonnaient toujours près de deux heures après la première déflagration, selon les riverains.
Les premières détonations ont été entendues peu après 11h00 locales (06H30 GMT): au moins quatre explosions, des tirs d'armes à feu et des grenades, ont été entendus, ont précisé plusieurs riverains à l'AFP.
Une épaisse fumée noire s'élevait au-dessus du quartier visé et des sirènes de police et d'ambulance retentissaient plus d'une heure après le début de l'attaque, selon des photographes de l'AFP.
"Les ambulances et les forces de sécurité, y compris américaines, sont déployées sur place", a rapporté l'un d'eux.
Tenus à distance cependant de l'entrée de l'enceinte, ils n'ont pas vu de blessés ni d’autres victimes.
L'ambassade irakienne est située à proximité de plusieurs bâtiments abritant des services de police, dont le siège des "Afghan Public Protection Police forces" (APPF), un service du ministère de l'Intérieur créé pour protéger les bâtiments non officiels.
L'EI qui perd du terrain en Syrie et en Irak est présent en Afghanistan depuis début 2015, principalement dans l'est et désormais le nord du pays. Le groupe a revendiqué plusieurs attentats sanglants au coeur de Kaboul depuis un an, dont le premier le 23 juillet 2016 avait fait 84 morts et 300 blessés au sein de la minorité chiite afghane.

Mardi 1 Août 2017

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs