Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attaque d'un journal allemand qui a publié des caricatures de Charlie Hebdo


Grand rassemblement
à Dresde en Allemagne contre la xénophobie



Attaque d'un journal allemand qui  a publié des caricatures de Charlie Hebdo
L'immeuble du quotidien allemand Hamburger Morgenpost a été visé par un incendie volontaire dans la nuit de samedi à dimanche à Hambourg et deux suspects ont été arrêtés, a annoncé la police. Comme de nombreux autres journaux allemands, le tabloïd de Hambourg avait reproduit des caricatures du Prophète Mahomet publiées par Charlie Hebdo après l'attentat perpétré mercredi à Paris contre l'hebdomadaire satirique français.
Un engin incendiaire au moins, ainsi que des pierres, ont été lancés dans la salle des archives du journal, a précisé une porte-parole de la police. Quelques documents ont été brûlés. Deux suspects ont été interpellés près du lieu du crime en raison de leur comportement étrange, a ajouté la porte-parole.
Selon le site internet du Hamburger Morgenpost, personne ne se trouvait à l'intérieur des locaux au moment de l'attaque. Le lien entre ces faits et la publication des caricatures de Charlie Hebdo reste à démontrer, précise le journal.
L'enquête a été confiée à la sécurité d'Etat.
Par ailleurs, quelque 35.000 personnes se sont rassemblées contre le racisme et la xénophobie samedi à Dresde, ville de l'est de l'Allemagne devenue le centre de manifestations hebdomadaires contre l'immigration organisée par le mouvement Pegida.
"Nous ne permettrons pas à cette haine de nous diviser", a déclaré la maire de Dresde, Helma Orosz, devant l'église Notre-Dame.
Le rassemblement était co-organisé par la ville de Dresde et le Land de Saxe.
Le mouvement Pegida (Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident) organise chaque semaine une manifestation à Dresde. La dernière a rassemblé 18.000 personnes lundi dernier, un taux de participation sans précédent.
Lors de son message pour la nouvelle année, la chancelière Angela Merkel a condamné les manifestations contre les musulmans et a appelé les Allemands à tourner le dos à Pegida, qualifiant ses organisateurs de racistes dominés par la haine.
Selon un récent sondage, réalisé avant l'attentat contre l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts mercredi, le nombre d'Allemands disant se sentir menacés par l'islam est en augmentation. S'exprimant quelques heures auparavant après une réunion de son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) à Hambourg, Angela Merkel a appelé au dialogue entre les cultures et mis en garde contre les préjugés. "Nous avons clairement dit que les événements en France, cet acte terroriste barbare, sont un défi pour chacun de nous, pour les valeurs que nous défendons (...)", a déclaré la chef du gouvernement en ajoutant qu'il ne fallait pas confondre l'islam et ses fanatiques. Angela Merkel, a également salué la décision prise par plusieurs groupes musulmans importants d'organiser une veillée la semaine prochaine à Berlin.



REUTERs
Lundi 12 Janvier 2015

Lu 486 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs