Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attaque avortée d'un gisement pétrolier en Libye Le gouvernement d'union nationale réussit à rallier des soutiens




Deux gardes d'une installation pétrolière ont été tués samedi lors d'une tentative d'attaque d'un gisement de l'est de la Libye imputée à des membres du groupe Etat islamique, a-t-on appris auprès du porte-parole de la sécurité du site.
Selon Ali al Hassi, l'attaque contre le gisement de Bayda, situé à quelque 250 km au sud des terminaux d'Es Sider et Ras Lanouf, a été repoussée. Un responsable local de la sécurité a déclaré que les islamistes présumés étaient à bord d'un convoi d'une dizaine de véhicules. 
Par ailleurs, le gouvernement d'union nationale libyen a réussi à rallier des soutiens, dont celui de milices et de villes, suscitant l'espoir que cette autorité appuyée par la communauté internationale puisse sortir la Libye du chaos.
 Le chef de ce gouvernement formé sous l'égide de l'ONU, Fayez al-Sarraj, est apparu vendredi pour la première fois en public dans une mosquée de la capitale, après avoir débarqué mercredi d'un navire militaire libyen dans la base navale de Tripoli.
Son arrivée a suscité la colère du gouvernement et du Parlement non reconnus internationalement installés à Tripoli et liés à la coalition de milices Fajr Libya, qui l'ont sommé de partir ou d'en assumer les conséquences.
 M. Sarraj a néanmoins déjoué les pronostics en recevant de multiples soutiens, malgré la fermeture de certaines routes et des tirs dans la capitale, qui ont fait craindre aux habitants de nouvelles violences.
 Portant un coup aux autorités liées à Fajr Libya, qui contrôlent Tripoli depuis août 2014, des milices de la capitale ont fait allégeance à M. Sarraj, de même que les autorités de dix villes de l'ouest de la Libye.
Les municipalités de ces dix villes situées entre Tripoli et la frontière tunisienne, dont Sabratha, Zawiya et Zouara, ont appelé jeudi dans un communiqué à "soutenir le gouvernement d'union".
M. Sarraj a aussi reçu le soutien des gardes des principales installations pétrolières. "Désormais, les recettes de l'exportation du pétrole par les principales installations (de l'est du pays) iront au nouveau gouvernement", a déclaré à l'AFP un porte-parole des gardes des installations.
 Et quelque 300 Libyens, défiant le déploiement sécuritaire, ont manifesté à Tripoli, aux cris de "Le peuple veut le gouvernement d'union! Dégage, Ghweil!", référence au chef du gouvernement non reconnu, Khalifa al-Ghweil.
 Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué à l'unanimité vendredi l'installation à Tripoli du chef du gouvernement d'union nationale, qui "marque une importante étape vers la stabilité du pays et la remise sur les rails du processus politique".
 Les 15 pays membres du Conseil ont renouvelé dans un communiqué leur appel aux Etats à "cesser de soutenir ou d'avoir des contacts officiels avec les institutions parallèles qui prétendent être l'autorité légitime mais sont en dehors de l'accord politique libyen".
 Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, tué en 2011 à la suite d'une révolte soutenue par une intervention militaire occidentale, les milices font la loi dans le pays, sur fond de luttes de pouvoir et de violences sanglantes.

Lundi 4 Avril 2016

Lu 428 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs