Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Atelier à Rabat sur l'immigration et l'asile au Maroc




Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont  organisé, mardi à Rabat, un atelier de travail pour renforcer les connaissances autour du statut de l'immigration et de l'asile au Maroc.
Cet atelier met en exergue le rôle principal des médias dans la détermination des perceptions des citoyens à l'égard des migrants et des réfugiés, vu que la responsabilité des médias réside dans la lutte contre la désinformation et les fausses idées, en abordant la question de la migration d'un point de vue positif, d'où la nécessité du renforcement de la coopération avec les médias pour une couverture médiatique équilibrée de l'immigration et de l'asile.
Dans une allocution à l'occasion de l'ouverture de cet atelier, le représentant de l'UNHCR au Maroc, Jean-Paul Cavalieri, a indiqué que le nombre de réfugiés au Maroc reste modeste, mais le pays a une vaste expérience sur les questions de migration et d'asile qui peut être partagée.
M. Cavalieri a expliqué que l'atelier vise à approfondir la réflexion des médias dans la terminologie et les concepts liés à la migration et à lancer un débat approfondi autour de cette question par rapport au Maroc, qui connaît des flux migratoires mixtes, exprimant sa solidarité avec de nombreux pays du Moyen-Orient et d'Afrique touchés par ce fléau.
De son côté, le président de l'Organisation marocaine des droits humains (OMDH), Boubker Largou, a indiqué dans une déclaration à la MAP, que cette rencontre vise à sensibiliser les médias à l'importance de la question des réfugiés en tant que catégorie fragile, qui devrait être protégée de toute forme de discrimination et de haine, permettant aux médias de comprendre leurs circonstances ainsi que les lois régissant leur statut.
Après avoir mis en avant l'importance de cette initiative de sensibilisation, qui s'inscrit dans le cadre de la protection des réfugiés et des migrants et vise à promouvoir les droits de l'Homme en général au Maroc, M. Boubker a souligné le rôle important que les médias jouent en tant que 4ème pouvoir et la nécessité de renforcer les valeurs de tolérance.
Cet atelier a été l'occasion de débattre des défis et contraintes liés à la migration dans le bassin méditerranéen, ainsi que des solutions pour résoudre les problèmes soulevés.
Cet atelier technique a porté sur la terminologie liée à la migration mixte et sur les mécanismes pour renforcer la compréhension et mettre en évidence la corrélation entre les médias, l'opinion publique et les politiciens, afin d'analyser les implications de cette relation tripartite sur la couverture médiatique des problèmes de migration.

 

Jeudi 28 Septembre 2017

Lu 560 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs