Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Assurer un meilleur encadrement des éleveurs de chevaux

Ouverture des 5èmes Journées Portes ouvertes aux haras nationaux




Les villes de Meknès, Bouznika, El Jadida, Oujda et Marrakech accueillent jusqu’au 12 mars prochain la cinquième édition des Journées Portes ouvertes aux haras nationaux (JPO).
Le coup d’envoi de cet important rendez-vous des professionnels du cheval a été donné mercredi 17 courant au haras de Meknès. Le haras de Bouznika accueilira à son tour lesdites journées samedi 20, trois jours avant de celui d’El Jadida (mardi 23). Tandis que ceux des villes d’Oujda et de Marrakech accueilleront, quant à eux, l’événement respectivement mercredi 2 et samedi 12 mars prochains.
Organisé par la Société Royale d’encouragement du cheval (SOREC), les Journées Portes ouvertes aux haras nationaux sont un événément annuel très attendu des éleveurs, médecins vétérinaires, experts et techniciens en élevage.
Elles permettent à la SOREC d’«assurer un meilleur encadrement des éleveurs de chevaux, en les sensibilisant aux meilleures pratiques dans le domaine de l’élevage, en particulier en termes de bien-être, de santé, d’environnement et de reproduction équine», assurent les organisateurs.
Considérées comme l’unique plateforme d’échanges dans le domaine équin au Maroc, «les JPO SOREC ont pour objectifs d’offrir aux éleveurs l’espace et l’opportunité d’apprentissage des techniques de reproduction équine, tout en leur fournissant les informations pertinentes sur les différentes réalisations de la SOREC en la matière, ainsi que les services qu’elle met à leur disposition pour un meilleur rendement de l’utilisation du cheval», précise-t-on dans un communiqué.
Selon cette note des promoteurs de ce rendez-vous, la cinquième édition des JPO SOREC est aussi l’occasion de «mieux expliquer et communiquer auprès des éleveurs sur l’organisation des concours de l’élevage», assurent-ils. Des éclaircisements qui portent sur le déroulement du concours, la préparation des chevaux, le jugement et l’appréciation des chevaux, entre autres.
Il s’agit pour les organisateurs de «sensibiliser les éleveurs aux différentes spécificités des concours et subtilités des critères de classement», indique la même source.
Les organisateurs annoncent également qu’une caravane de sensibilisation, «plus proche des éleveurs dans le rural, traversera les régions du Maroc et s’installera dans plus de 21 étapes sous forme de village». D’après ces derniers, cette action de sensibilisation débutera le 13 mars à Sebt Gzoula (région de Marrakech) et sera clôturée le 3 mai à Sidi Kacem dans la région de Meknès.
Il est à rappeler que la précédente édition avait réuni dans le cadre du nouveau concept, plus de 1300 éleveurs représentant les cinq régions du Royaume. Cette quatrième édition comportait notamment des rencontres professionnelles et didactiques de sensibilisation aux meilleures pratiques d’élevage et d’utilisation du cheval. 

Alain Bouithy
Jeudi 18 Février 2016

Lu 908 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs