Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Association des Amis du Val d'Ifrane : Hommage aux anciens gardes forestiers




Association des Amis du Val d'Ifrane : Hommage aux anciens gardes forestiers
L'Association des Amis du Val d'Ifrane pour la protection de l'environnement et l'écotourisme a organisé dernièrement une table ronde autour du thème: "Val d'Ifrane: Quel rôle pour la société civile pour réussir le PAG du SIBE d'Oued Tizguite ?".
Cette rencontre a été marquée par la forte participation des acteurs associatifs locaux actifs dans la Val d'Ifrane, des directeurs des établissements scolaires, des stagiaires canadiens au sein de la cellule de suivi du Parc national d'Ifrane et d'éminents professeurs universitaires amis du Val d'Ifrane venus de Rabat et de Meknès, Zouheir Amhaoueche, chef de cellule du projet d'aménagement et de protection du massif forestier de la région. Ce dernier a fait un exposé dans lequel il a présenté les grandes lignes du projet PAG du SIBE d'Oued Tizguite présenté à S.M le Roi Mohammed VI lors de sa dernière visite à Ifrane. 
Ce projet porte sur la réhabilitation de la biodiversité et la gestion des ressources en eau dans le  Val d'Ifrane et   son état paysager.
D'un coût de 9,3 MDH, ce programme de réhabilitation de la biodiversité du Val d'Ifrane (2009-2012) porte sur la régénération à base d'espèces autochtones dans les zones nues ou à faible densité (frêne, if, érable, chêne-vert, houx, ronce, aubépine, églantier), la végétalisation à base d'espèces locales du talus au pied du muret de portion longeant la route, la mise en cloche de zones pour la conservation d'espèces remarquables de faune et de flore, la restauration de l'écosystème aquatique de l'oued Tizguit par le déversement d'espèces piscicoles (écrevisse, Gambusia, truite fario, truite arc-en-ciel) et l'aménagement du cours d'eau, la création d'une station d'élevage d'écrevisses à pieds rouges à Ras El Ma.
Il concerne aussi l'aménagement d'aires de stationnement et la sensibilisation pour la régulation de la fréquentation en vue d'un équilibre entre l'accueil du public et la préservation du site.
Concernant la gestion des ressources en eau pour l'alimentation des lacs naturels et du Val d'Ifrane, les opérations de soutien et de maîtrise des écoulements portent sur la construction d'un petit barrage sur l'oued Tizguit, la construction de système de digues et tranchées pour dévier les écoulements de l'oued Gantra et des Chaabas vers Dayet Hachlef et Dayet Aoua, le transfert par pompage vers le Val d'Ifrane à partir de la source de Zarrouka et le transfert d'eau par dérivation de l'oued Tizguit vers Dayet Aoua via un ouvrage hydraulique.
Cette gestion dans la zone d'Ifrane consiste en la réduction de la pression sur les ressources hydriques à travers la délimitation des terrains irrigués existants, l'interdiction de l'extension des périmètres irrigués, la reconversion de l'irrigation gravitaire en irrigation localisée et la délimitation du domaine public hydraulique et la création de périmètres de sauvegarde et d'interdiction.
Elle porte aussi sur le développement des ressources en eau alternatives par la réutilisation des eaux usées traitées de la ville d'Ifrane et par l'étude de faisabilité du transfert d'eau du haut Sebou (barrage M'dez) pour satisfaire les besoins en eau potable et d'irrigation assurés actuellement par pompage. Le barrage M'dez, dont le volume de  retenue est de 600 Mm3, permettra la protection contre les inondations, la production d'électricité et l'irrigation (durée des travaux 4 ans).
Le projet d'aménagement de la station d'élevage de l'écrevisse à pieds rouges à Ras El Ma, qui s'ajoute aux autres projets programmés dans la province, vise le développement de cette espèce en voie de disparition au Maroc et la production annuelle de 40.000 estivaux pour le repeuplement des écosystèmes astacicoles.  Il s'agit de la réalisation d'une écloserie de 120 m2 avec 16 bacs, de 16 bassins en terre sur 800 m2, d'un laboratoire sur 60 m2 et d'une unité de stockage sur 90 m2. Le cycle d'élevage en intensif est de quatre ans.
Après discussion de l'exposé et échange d'idées entre les différents intervenants, les participants ont émis une série de recommandations en particulier:
- l'urgence de réparation du réseau des eaux usées de la ville d'ifrane notamment au niveau du pont proche du camping municipal et du pont près de l'hopital d'Ifrane où les eaux usées sont jetées dans l'oued de Timadikine affluent de l'Oued Tizguite ;
- la nécessité de sensibiliser les riverains du Val d'Ifrane et des visiteurs contre la pollution du Val et du cours d'eau de l'Oued Tizguite ; de sensibiliser les jeunes enfants à travers des activités d'éducation relative à l'environnement;
- la nécessite de l'implication des habitants et des associations actives dans le Val d'Ifrane dans les actions prévues par le PAG du SIBE d'Oued Tizguite ; le balisage des sentiers et pistes équestres et des curiosités naturelles du site en vue de faciliter la circulation des randonneurs équestres clients de l'Association des cavaliers de la source Vittel et du Refuge ; l'interdiction de la natation, du lessivage des ustensiles et des vêtements et tapis dans le cours d'eau de l'Oued Tizguite   et celle du pacage des troupeaux hors des saisons appropriées dans le Val d'Ifrane. Au terme des travaux de cette table ronde marquée malheureusement par l'absence des différents décideurs autres que le staff de la cellule du Parc national d'Ifrane et celui du CNHP d'Azrou qui ont répondu à l'invitation et par l'absence des intervenants dans les différents programmes du PAG du SIBE de l’Oued Tizguite présentés à S.M le Roi Mohammed VI , l'Association des Amis du Val d'Ifrane pour la protection de l'environnement et l'écotourisme a rendu un grand hommage aux anciens gardes champêtres  retraités qui ont rendu de grands services à la protection du Val d'Ifrane et à sa biodiversité qui  jouit d'une grande conservation conformément  à l'arrêté du caid Driss Ou Raho, portant règlement sur les conditions de séjour des particuliers dans le Val d'Ifrane daté du 19 Juin 1929 et non de 1996 date du classement du Val comme SIBE par le plan directeur des aires protégées au Maroc.
A cette occasion, des cadeaux-souvenirs symboliques ont été remis aux valeureux gardes forestiers retraités tels que  Mimoune Boutrhatene, Ouhmad Moha Ou Benhsaine, Saber Haddou et Feu Haj Dahmani représenté par son fils Mohamed Dahmani.

Mohammed Drihem
Jeudi 26 Mars 2009

Lu 1371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs