Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Assassinat de 3 personnes dont un journaliste d'une radio chrétienne au Mali

L'hôtel Radisson Blu de Bamako rouvre ses portes




Trois personnes dont un journaliste d'une radio chrétienne ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi par un homme armé à Tombouctou (nord-ouest du Mali), a-t-on appris vendredi auprès d'un élu local, d'un haut responsable administratif et d'une source de sécurité.
 "Trois personnes dont un animateur de +Tahanite+, la radio chrétienne de Tombouctou, étaient devant (cette radio) jeudi soir quand un homme armé est venu les assassiner par balle avant de s'enfuir", a déclaré à l'AFP un responsable de la mairie de Tombouctou.
 Cet homme aurait "froidement abattu les trois personnes, parmi lesquelles on compte au moins un catholique et au moins un animateur de la radio. Les terroristes qui ne veulent pas entendre parler d'autre religion que (celle) musulmane sont pour moi les auteurs de ce crime", a déclaré à l'AFP un haut responsable du gouvernorat de Tombouctou.
 "C'est un coup des jihadistes qui veulent diviser les musulmans et les catholiques, mais ils n'y arriveront jamais", a-t-il ajouté.
 L'information a été confirmée par une source de sécurité malienne à Tombouctou qui a parlé d'"un lâche assassinat perpétré par ceux qui veulent créer la guerre des religions".
 Le journaliste assassiné, Amar Oumar dit Joel, était animateur et directeur des programmes de la radio. Il a été tué avec deux de ses amis qui étaient avec lui devant la station, selon les mêmes sources.
 Communément appelée "la radio chrétienne de Tombouctou", la chaîne privée locale "Tahanite" (pitié en langue locale tamasheq), est située dans le sud-est de la ville.
 Elle diffuse des émissions religieuses axées sur la Bible et est connue pour ses liens "très étroits" avec la mission évangélique chrétienne locale.
 En 2012, lors de l'occupation de la ville de Tombouctou par les jihadistes, la radio n'avait plus été autorisée à réaliser et diffuser d'émissions évoquant la Bible.
 Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée.
Les groupes islamistes extrémistes ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement de l'opération militaire internationale contre eux, qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.
Par ailleurs, l'hôtel Radisson Blu de Bamako, théâtre le 20 novembre d'une attaque jihadiste ayant fait 20 morts dont 14 étrangers, a officiellement rouvert mardi, remis à neuf, a constaté un journaliste de l'AFP.
 "C'est une victoire de la vie sur les jihadistes", a estimé le chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta, qui a visité l'hôtel et présidé la cérémonie de réouverture ayant rassemblé environ une centaine de personnes, dont le propriétaire de l'établissement, Cessé Komé, visiblement ému.
 "Inévitablement, le sentiment dominant est une profonde tristesse. Les événements qui nous ont frappés le 20 novembre dernier ont laissé en chacun de nous des traces indélébiles, des blessures profondes avec lesquelles nous allons devoir apprendre à vivre", a déclaré Gary Ellis, directeur général du Radisson Blu.
 Les mesures de sécurité ont été renforcées dans ce grand hôtel situé dans le quartier Hamdallaye ACI, dans l'ouest de la capitale malienne: des portiques de sécurité ont notamment été installés et il y a deux fois plus de gardes de sécurité en armes qu'avant l'attaque, revendiquée par deux groupes jihadistes.
 Les fouilles sont plus strictes qu'auparavant. Un nouveau système relie désormais l'hôtel à un commissariat de police proche, qu'il peut alerter directement en cas de problème.

Samedi 19 Décembre 2015

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs