Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Assad déterminé à écraser la rébellion

HRW dénonce l'usage de missiles balistiques par le régime syrien




Assad  déterminé à écraser la rébellion
Le président syrien Bachar al-Assad a exprimé dimanche soir sa détermination à écraser d'une "main de fer" la rébellion qui depuis plus de deux ans tente de le renverser, quelques jours après avoir affiché l'image d'un régime sûr de la victoire.
"Aucune solution ne peut être trouvée avec le terrorisme, excepté en le réprimant avec une main de fer", a déclaré le président Assad au cours d'une rare allocution retransmise à la télévision publique.
Dans ce discours d'une durée de 45 minutes, le président a encouragé les forces armées à continuer à combattre les rebelles, qualifiés de terroristes par le régime. "La crise ne sera résolue que sur les champs de bataille", a-t-il lancé.
Fort de deux importants succès militaires, Bachar al-Assad avait déjà adressé jeudi un message aux militaires à l'occasion de la fête de l'armée. "Si en Syrie nous n'étions pas sûrs de la victoire, nous n'aurions pas eu la capacité de résister et nous n'aurions pas pu poursuivre (la bataille)" après plus de deux ans de guerre, avait-il souligné.
Il avait aussi effectué un rare déplacement hors de Damas dans un ex-bastion rebelle et les autorités avaient diffusé des images de lui saluant des soldats.
Par ailleurs, les missiles balistiques utilisés par le régime syrien contre la rébellion tuent de nombreux civils, y compris des enfants, a dénoncé lundi l'organisation Human Rights Watch (HRW) après avoir enquêté sur neuf missiles tirés entre février et juillet. Ces neuf tirs ont tué au moins 215 personnes, dont une centaine d'enfants, assure HRW qui a visité sept des neuf sites évoqués en Syrie.
"Les commandants militaires devraient avoir pour politique de ne pas utiliser les missiles balistiques dans les zones habitées par des civils", a insisté l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York.
L'usage répété de ces missiles contre des zones peuplées "laisse fortement penser que l'armée utilise volontairement des techniques de guerre incapables de faire la différence entre civils et combattants, ce qui constitue une grave violation du droit humanitaire international".
Selon HRW, une grande partie de ces missiles sont tirés depuis une base près de Qalamoun, au nord-est de Damas, déjà signalée par des militants syriens anti-régime.
Citant un rapport de l'Institut international d'études stratégiques en 2011, HRW rappelle que l'armée syrienne dispose d'un arsenal de missiles Scud, SS-21 Tochka et Luna-M.
Sur le terrain, HRW a recueilli le témoignage de militants et d'habitants, et évoque ainsi l'histoire de Hassan Yassine, tué chez lui avec sa femme et leur sept enfants mineurs, par un missile tiré sur leur quartier d'Alep (nord).
Depuis le début en mars 2011 d'une révolte populaire contre le président syrien Bachar al-Assad qui s'est transformée en guerre civile, les violences ont fait plus de 100.000 morts, pour la plupart des civils, selon l'ONU et poussé des millions de personnes à fuir leur foyer.

AFP
Mardi 6 Août 2013

Lu 85 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs