Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Asma Lazrek, des débuts très prometteurs




"Liam" est le premier clip de Asma Lazrek, lauréate de l'édition 2005 de "Studio 2M", qui est en train de se frayer un chemin dans le monde de la chanson. Elle a, à son actif, trois singles et à ce titre, il semble qu'elle entend faire une carrière lentement mais sûrement. "Il s'agit de mon troisième single qui reflète un véritable parcours du combattant puisqu'il s'agit d'une autoproduction, souligne-t-elle, de prime abord. La chanson est née d'une rencontre avec un jeune parolier à qui j'ai d'abord dévoilé la première idée et qui m'a livré un texte que j'ai composé moi-même. J'ai tenu, précise-t-elle, à y mélanger des sonorités marocaines revisitées, de l'andalou et de l'oriental..."Liam" compile parfaitement des airs d'ici et d'ailleurs. C'est une ode à l'amour qui raconte l'histoire d'une femme abandonnée par son amoureux".
Asma a ainsi décidé de prendre le taureau par les cornes par défi. "En fait, j'ai touché à tout par coïncidence. Vu que je n'ai pas de producteur, je ne voulais pas rester les bras croisés et attendre que mon destin change tout seul ; alors j'ai décidé de le forcer un peu en prenant l'initiative de produire ce titre toute seule, même si ce n'est pas une chose évidente car il m'a fallu de longs mois de travail avant de pouvoir le faire, dit-elle. Pour la composition,  je l'ai déjà faite mais cela ne veut pas dire que je suis une artiste indépendante, bien au contraire, je suis ouverte à toutes les propositions." Lors de sa participation à "Studio 2M", le public a découvert en Asma une chanteuse qui rappelle celles qui ont marqué la chanson classique arabe et le "tarab". Sa voix montrait, en effet, qu'il s'agissait d'un autre genre de chanteuses, aux potentialités respectables. Mais elle est obligée, si elle veut réussir, de s'ouvrir sur  tous les styles et elle est consciente de cela. "Je fais de tout et j'essaye de ne pas me limiter à un seul genre. Mon intérêt pour le malhoun en tant que genre et   patrimoine ancestral s'est fait spontanément. Mon père disait que c'est naturel vu que mon grand-père était professionnel du style. Depuis mon jeune âge, je le côtoyais pour l'écouter interpréter certaines "qassaid", j'en ai appris quelques-unes et j'ai essayé de me perfectionner dans ce genre que j'aime beaucoup et que j'aimerais faire connaître en tant que patrimoine marocain dans d'autres pays ; je me considère comme une ambassadrice de la chanson marocaine. J'ai d'ailleurs chanté le malhoun à Bruxelles, en Tunisie, à Paris et le public étranger a apprécié énormément".
Asma Lazrek a ainsi fait de la promotion de la chanson marocaine sa principale mission. "Je me suis tracé cet objectif depuis que j'ai commencé à chanter. Je ne suis pas intéressée par une carrière au Moyen-Orient ou en Europe si ce n'est pas pour faire connaître la chanson marocaine. Je préfère rester dans mon pays, développer ce répertoire et participer à la promotion de la chanson marocaine à l'étranger", déclare-t-elle avec enthousiasme.
Détermination et enthousiasme, ce n'est pas ce qui manque à cette artiste mais est-ce suffisant pour réaliser ses projets?  Toujours est-il que la volonté et le talent sont là, ce qui constitue un atout de taille. Depuis les débuts de la compétition de "Studio 2M", le public a pu suivre les lauréats qui connaissent des fortunes diverses. Certains sont chanceux, d'autres moins; certains sont nettement plus talentueux et plus déterminés que d'autres. Asma Lazrek fait partie de cette deuxième catégorie, tant il est vrai qu'elle entend se donner tout le temps pour s'affirmer avec la chanson marocaine ; mieux, avec le patrimoine musical marocain, ce qui n'est pas une mince affaire. Aussi le fait d'avoir côtoyé le malhoun depuis son jeune âge lui confère-t-il un avantage surtout au niveau des textes. C'est pour cela qu'il ne sera pas étonnant de voir un jour figurer Asma Lazrek parmi les paroliers et les compositeurs car elle en a les moyens. Peut-être pas les moyens financiers mais un potentiel intellectuel. A ce titre, il s'agit vraiment d'une artiste qui attire attention surtout qu'elle veut apporter du nouveau et introduire une conception nouvelle  puisée dans notre patrimoine musical.  

PAR ABDESLAM EL KHATiB
Samedi 28 Mai 2011

Lu 414 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs