Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arts traditionnels et populaires : Succès du Festival Idernane des jeunes




Arts traditionnels et populaires : Succès du Festival Idernane des jeunes
Après le succès remporté par la première édition du Festival Idernane des arts traditionnels populaires en 2008, la Fondation Abbès Kabbage pour le développement et la culture a organisé,dernièrement, la 2ème édition à la place Al Wahda, sous le thème : «Tous pour un patrimoine durable.» Pour les organisateurs, ce Festival veut avant tout réconcilier les jeunes avec les arts populaires traditionnels.Il est à noter aussi que la Fondation Abbès Kabbage inscrit parmi ses objectifs le renforcement de la société civile pour un Maroc à la fois ouvert sur la modernité et jaloux de son identité culturelle. Comme le veut la tradtion, Idernane constitue une période pendant laquelle les conflits inter-tribaux sont strictement interdits. Il s’agit d’une trêve d’échanges, de concorde, de solidarité et de convivialité entre les habitants de tous les villages de la région. C’est justement cet aspect-là qui a séduit les responsables de la Fondation Abbès Kabbage pour le développement et la culture, d’où le choix de cette appellation donnée à leur festival annuel. Idernane est donc un lieu de rencontres entre les jeunes artistes ruraux et citadins venant de la vallée du Souss, de l’Anti-Atlas et des provinces sahariennes. Mais avant de pouvoir se produire en public, ils ont d’abord suivi une formation dispensée par des anciens. Mais une chose est certaine : tous ces jeunes artistes adhèrent à la démarche de la Fondation. Il ne s’agit donc pas de troupes professionnelles, mais tout simplement de jeunes venus offrir au public, un spectacle de qualité digne des meilleures troupes professionnelles de la région. Ils ont également pour ambition de perpétuer cette vieille tradition, tout en contribuant à la conservation d’une identité culturelle fidèlement transmise de génération en génération. Le Festival Idernane tel qu’il a été conçu par la Fondation et sa jeune équipe organisatrice se veut donc un grand spectacle artistique offert en cette période de vacances aux Gadiris et à tous les estivants qui séjournent dans la capitale du Souss-Massa-Drâa. Au programme, figurent plusieurs danses traditionnelles du répertoire des arts populaires de la région: Daqqa roudania, Gnawa, Aïssaoua, El Hassani, Ahwash Assa Zag, Ahwash Bou Ganga. A noter enfin qu’Idernane est une grande fête traditionnelle qui se déroule depuis longtemps dans le Souss et l’Anti-Atlas et en particulier dans la vallée d’Ammelne où près de trente-deux villages se retrouvaient pour célébrer cette fête annuelle de janvier à la mi-mars. Sur le plan culinaire, Idernane donne lieu à la fabrication d’un pain symbolique (Idernane) que l’on partage pendant la fête ainsi que différents plats de la cuisine marocaine traditionnelle préparés spécialement à cette occasion. Mais Idernane, c’est surtout une fête que l’on célèbre dans la joie et l’allégresse à travers l’organisation de grandes soirées de chants et de danses populaires, et notamment l’Ahwash en signe d’une paix enfin retrouvée.

M’BARK CHBANI
Lundi 2 Août 2010

Lu 264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs