Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arsenal stoppe l’élan victorieux du Bayern

Le Barça assure l’essentiel




Arsenal s'est relancé en infligeant au Bayern Munich sa première défaite de la saison (2-0), alors que Leverkusen-Rome a donné lieu à un match au scénario incroyable (4-4), mardi lors de la 3e journée de la Ligue des champions.
Groupe E :  Leverkusen-Roma, c'est fou !
Bayer Leverkusen (GER) - AS Rome (ITA): Ouf, cardiaques, s'abstenir! Le Bayer et la Roma se sont quittés sur un 4-4 plein de rebondissements : Leverkusen a d'abord mené 2-0 sur un doublé de Chicharito Hernandez (4e s.p., 19e) auquel a répondu un doublé de De Rossi (29e, 38e). La Roma prenait le large 4-2 grâce à un coup franc direct de Pjanic (54e) et un but de Falque, servi par Gervinho (73e), mais Leverkusen égalisait grâce à Kampl (84e) et Memedi (86e). La Roma est la grande perdante puisqu'avec ce deuxième point glané seulement, elle reste lanterne rouge du groupe, alors que les Allemands restent deuxièmes.
BATE Borisov (BLR) - Barcelone (ESP): le Barça n'a pas forcé son talent pour s'imposer tranquillement 2-0 au Belarus, sur un doublé de Rakitic (48e, 64e) et des passes décisives de Neymar, toujours aussi essentiel depuis la blessure de Messi. Le champion d'Europe en titre profite du nul dans l'autre match pour s'envoler au classement avec 7 points, tandis que le BATE (3e) reste à la lutte pour le deuxième billet.
Groupe F :  Arsenal encore en vie
Arsenal (ENG) - Bayern Munich (GER): après deux revers, les Gunners ont arraché une victoire capitale, de surcroît face à l'ogre munichois qui chute pour la première fois de la saison. Giroud a délivré les Anglais après une mauvaise sortie de Neuer (77e), qui avait pourtant réalisé un arrêt incroyable sur une tête de Walcott et affolé les réseaux sociaux (32e), avant qu'Özil n'enfonce le clou (90e+4). Le Bayern, stérile malgré une possession de 70%, connaît un coup d'arrêt mais reste en tête après ses deux premières victoires.
Dinamo Zagreb (CRO) - Olympiakos (GRE): en l'emportant en Croatie sur un but d'Ideye (79e), les Grecs réalisent une excellente opération et reviennent à hauteur du Bayern au classement (6 points). Olympiakos, initialement pressenti pour disputer la 3e place au Dinamo, peut toujours croire aux 8e de finale.
Groupe G : Chelsea neutralisé à Kiev
Dynamo Kiev (UKR) - Chelsea (ENG): les Blues de José Mourinho, qui s'étaient repris samedi (2-0 contre Aston Villa) alors qu'ils traversaient une crise de résultat, ont de nouveau ralenti en étant neutralisés en Ukraine (0-0), si bien qu'ils restent 3e et derrière le Dynamo au classement. Il faudra du coup le battre à Londres dans quinze jours.
Porto (POR) - Maccabi Tel-Aviv (ISR): sans surprise, les Portugais ont dominé les Israéliens et pris seuls la tête du groupe. Aboubakar a ouvert la marque de la tête (37e) puis fait la passe décisive pour Brahimi (41e).
Groupe H : Zenit au top
Zenit Saint-Pétersbourg (RUS) - Lyon (FRA): les Russes ont garni leur carton plein d'une troisième victoire (3-1) pleine d'autorité face à de faibles Lyonnais, réduits à lutter pour la 3e place. L'espoir des Français suscité par l'égalisation de Lacazette, d'une subtile "Madjer" (49e), n'a pas duré, avec des buts d'Hulk, d'une frappe puissante (56e), et de Danny, au bout d'un contre (82e), après l'ouverture du score de Dzyuba en tout début de match (2e).
Valence (ESP) - La Gantoise (BEL): les Espagnols ont conforté leur 2e place en gagnant contre de vaillants Belges (2-1), tout juste battus par une frappe déviée dans ses filets par Mitrovic (72e). Auparavant, Foket (40e) avait égalisé après un premier but contre son camp de Nielsen (15e) en première période.

Ils ont dit

Pep Guardiola (entraîneur du Bayern Munich): "On a eu nos chances, c'était un bon match. Arsenal est une grande équipe, toujours difficile à jouer en Ligue des champions. Mais on n'a pas perdu à cause d'une faute de Manuel Neuer. Il a fait des arrêts de folie en première période. On ne voulait pas les laisser avoir le ballon. On a essayé de dominer et on a eu assez d'occasions pour gagner, ou au moins ne pas perdre, mais félicitations à Arsenal. Je ne peux expliquer pourquoi on n'a pas marqué. Parfois, vous gagnez ces matches 1-0 et en seconde période, on a bien joué jusqu'au but. On a attaqué, centré, eu le contrôle mais à la fin, c'est Arsenal qui a marqué deux fois et nous aucune. J'aime gagner. Je ne suis pas content mais on a fait preuve de courage ici. On a retiré le ballon à Arsenal. Ils ont de bons joueurs rapides, mais on a fait preuve de caractère et montré que l'on pouvait rivaliser ici. En première période, notre gardien a fait d'excellents arrêts. Je n'ai jamais critiqué un joueur de toute ma vie pour des décisions prises, correctes ou incorrectes. On n'a pas perdu à cause de Neuer."

Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal): "Tout ce que je sais, c'est qu'une victoire était une absolue nécessité et qu'on y est parvenue avec discipline. Le Bayern a plus eu la possession, mais on avait décidé de jouer serré dans notre camp et de sortir vite à la perte du ballon. C'était un très bon match entre deux bonnes équipes. Je pense que le Bayern a un peu baissé physiquement. Nous, on a gardé dès la 1re minute un très bon niveau de concentration. On ne sait jamais si on va gagner, mais j'ai senti l'attention et la dynamique de mon équipe. Mais maintenant, on a ça depuis un petit moment. Dans les deux premiers matches, on n'était pas à notre niveau car on pensait au championnat surtout. Cette victoire peut renforcer nos certitudes et celles des gens autour. On a gagné 3-0 contre MU et Watford et 2-0 ce soir. Giroud a connu un petit contre coup au niveau de la forme mais je sens depuis deux semaines qu'il revient à son meilleur niveau. Il faut lui rendre hommage, ce n'est pas facile d'entrer dans l'équipe quand on est habitué à commencer. Mais c'est un gagnant, et ses entrées amènent quelque chose d'autre."

Luis Enrique (entraîneur du FC Barcelone, au micro de la chaîne espagnole Mega): "Cela a été difficile parce que c'est un match de Ligue des champions et cela ne peut pas se passer autrement, surtout à l'extérieur. Nous nous sommes créé beaucoup d'occasions. Il nous est arrivé un peu la même chose que depuis le début de saison, à savoir peiner à marquer, mais l'équipe s'est bien comportée. (Sur la blessure de Sergi Roberto, qui pourrait être plus légère que redoutée) C'est ce qu'il semble mais il faudra confirmer cela avec les médecins. (Sur Neymar) Cela fait de nombreux matches qu'il joue à très haut niveau. Je suis content de la performance et du rendement de l'équipe. Quand il y a des absences, il est utile que chacun apporte davantage".

Jeudi 22 Octobre 2015

Lu 434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs