Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arsenal d’un baroud d’honneur frôle l’exploit


Malaga un coup de maître pour un coup d’essai



Arsenal d’un baroud d’honneur frôle l’exploit
Le Bayern Munich, battu mercredi par Arsenal en 8e de finale retour (2-0), a cependant profité de son avantage à l'aller (3-1) pour éliminer le dernier club anglais aux portes des quarts de finale de la Ligue des champions, tandis que Malaga, nouveau venu, s'est qualifié aux dépens de Porto (battu 2-0).
C'est donc la première fois depuis 1996 qu'il n'y aura pas un club anglais en quarts de finale de la Ligue des champions.
Et le bilan fait peine à voir. Le tenant du titre, Chelsea, avait quitté la compétition dès le premier tour cet automne, comme Manchester City. Manchester United a été sorti la semaine dernière par le Real Madrid en 8e de finale.
Arsenal est passé tout près de l'exploit. Le Bayern, fort de son avantage à Londres en 8e aller, n'a pas semblé très concerné par le match par moments. Grand favori après sa victoire à Londres à l'aller (3-1), le Bayern Munich a tremblé pour entrer en quarts de finale de la Ligue des champions, battu par une équipe d'Arsenal (2-0) sortie avec les honneurs en 8e de finale retour, mercredi soir à l'Allianz Arena.
Venu avec une équipe diminuée par les blessures, Arsène Wenger a failli réussir la mission annoncée impossible, grâce à Olivier Giroud (3) et au défenseur central Laurent Koscielny (85) et une belle prestation de son gardien polonais Fabianski.
Le Bayern a dominé mais a manqué de précision. Les absences de Schweinsteiger (suspendu) et de Franck Ribéry se sont fait sentir.
Malaga s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la Ligue des champions en l'emportant (2-0) face au FC Porto grâce à des buts d'Isco et Santa Cruz, mercredi à domicile, en 8e de finale retour de la Ligue des champions.
Les Andalous, courageux et extrêmement concentrés, ont ainsi réussi à renverser le score défavorable (0-1) du match aller, en jouant la seconde période presque entièrement en supériorité numérique
A la demi-heure de jeu, les hommes de Pellegrini trouvaient l'énergie pour remonter leurs bases. A l'issue d'un corner, Antunes sonnait le réveil de Malaga d'une puissante frappe du gauche, bien détournée par le portier Helton (36).
Les Ciel et Blanc après un but valide refusé étaient presque aussitôt récompensés grâce à un éclair de génie d'Isco: la perle de Malaga, servie aux 18 mètres, décochait une frappe somptueuse qui allait se loger dans la lucarne droite d'Helton (1-0; 43).
Au retour des vestiaires, les Dragons allaient en outre subir une avalanche de mauvaises nouvelles: Moutinho, l'âme de cette équipe, devait être remplacé sur blessure par James Rodriguez. Et à la 49e, Defour laissait ses partenaires à dix pour un deuxième carton jaune amplement mérité après une faute sur Joaquin.
Roque Santa Cruz, tout juste entré en jeu, trouvait la faille sur un corner tiré de la droite (77; 2-0). La tête piquée de l'ancien joueur du Bayern faisait chavirer de bonheur toute la Rosaleda.

AFP
Vendredi 15 Mars 2013

Lu 190 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs