Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arsenal condamne Wigan au purgatoire

Manchester City sans Mancini assure sa place de dauphin en Premier League




Arsenal condamne Wigan au purgatoire
Arsenal a repris la 4e place du classement à Tottenham mardi en match en retard de la 37e journée en écrasant Wigan (4-1), désormais officiellement relégué en 2e division alors que Manchester City, victorieux de Reading (2-0), est assuré de terminer 2e.
Il y a deux mois, Arsenal avait huit points de retard sur son ennemi Tottenham. Dimanche, les Gunners aborderont la dernière journée du championnat à Newcastle avec un point d'avance et une bien meilleure différence de but (+34 contre +19) sur leur rival. C'est le résultat de la superbe série de résultats des joueurs d'Arsène Wenger (7 victoires et deux nuls lors des neuf dernières rencontres) depuis leur défaite à...Tottenham !
Les Spurs, qui reçoivent Sunderland désormais assuré de son maintien, devront faire mieux que le résultat de leur voisin. Mais comme lors des deux dernières saisons, ils n'ont plus leur destin en main, au contraire d'Arsenal qui n'a jamais fini derrière Tottenham au classement depuis l'arrivée de Wenger en 1996 !
Pour Wigan, c'est la fin d'une belle histoire de huit ans en Premier League. Deux fois lors des trois dernières saisons, les Latics s'étaient sauvés à la dernière journée. Cette fois, il n'y a pas eu de miracle pour le plus petit budget du championnat et vainqueur de la Coupe d'Angleterre samedi dernier.
Pour Manchester City, la rencontre à Reading était surtout une question d'honneur, moins de 24 heures après l'annonce du limogeage de Roberto Mancini, un an jour pour jour après l'obtention du titre de champion d'Angleterre.
Les Citizens, avec Brian Kidd, l'un des adjoints de Mancini, sur le banc, se sont imposés tranquillement avec des buts d'Aguero et de Dzeko. Ils sont ainsi assurés de terminer deuxièmes de la saison avant de recevoir Norwich dimanche pour le dernier match de la saison.
Dans les tribunes, les 3.000 supporteurs ayant fait le voyage depuis Manchester ont eux plusieurs fois scandé le nom de leur désormais ancien manageur, et déployé des drapeaux italiens avec des messages comme "Forza Mancini" et "Grazie Mancini".

Libé
Jeudi 16 Mai 2013

Lu 161 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs