Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrêt des travaux dans le Centre régional d’athlétisme à Khénifra : La FRMA ne tient pas ses promesses




Arrêt des travaux dans le Centre régional d’athlétisme à Khénifra : La FRMA ne tient pas  ses promesses
Les travaux de la construction du Centre  régional de formation d’athlètes à Khénifra sont bloqués depuis plusieurs mois. Les clubs locaux et les athlètes de toute la région ont beau demander des explications, la fédé et la délégation du ministère de tutelle font la sourde oreille. Lancé en 2009, ce projet qui, au début, a suscité la joie dans les rangs des acteurs de cette discipline, piétine. Le rêve de toute une région s’est évaporé à cause de la lenteur administrative et des conflits d’intérêts des uns et des autres devant l’indifférence totale des responsables locaux, de la fédération d’Ahizoune ainsi que ceux du département d’Ouzzine.
Le Centre de formation de Khénifra que la Fédération a présenté comme un projet faisant partie d’un vaste programme de mise en place d’une infrastructure adéquate pour transformer l’athlétisme en sport de masse, a été annoncé comme l’un des centres les plus équipés du Maroc. Il devait être doté d’une salle de musculation, d’une piste en tartan répondant aux normes internationales et  également d’une aire de jeu  gazonnée. En plus de bureaux pour l’administration et d’une salle de réunion. Le coût global du projet avoisine les deux milliards de centimes. Après l’installation de la piste de tartan et la construction de l’édifice principal, les concepteurs du projet se sont aperçu finalement qu’il n’y avait pas un accès goudronné vers le centre régional de formation d’athlètes. C’est alors que suite à une rumeur qui a circulé  sur une éventuelle visite Royale que le Conseil provincial a débloqué les fonds nécessaires pour aménager une route menant audit centre. Et après plusieurs reports et retards, la fédé avait annoncé l’inauguration dudit centre en mars 2011. Il n’en fut rien. La raison invoquée cette fois, était que le fameux centre ne disposait ni d’eau ni d’électricité! Inacceptable! Irresponsable! Comment ceux chargés de la conception et ceux qui ont veillé à la mise en construction du projet ont-ils pu commettre une telle bourde ? Si l’on ajoute à cela le fait que l’aire de jeu n’a pas encore été dotée de gazon, on est parti pour une éternité pour que ledit centre voie le jour. On laisse le soin au lecteur de calculer combien il nous faudra pour avoir des champions de haut niveau, capables de rivaliser sur la scène continentale et internationale. En accédant à la présidence de la Fédération d’athlétisme, Ahizoune a promis d’augmenter sensiblement le nombre des pratiquants et de placer le Maroc parmi les dix premières nations au monde en 2011. Avec la débâcle de Londres et les scandales de dopage, il est certain que cette fois le  patron de la FRMA ne tiendra pas parole. 
 
 
 
 
 
 
 
 

KACEM EZZAYANI
Lundi 13 Août 2012

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs