Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrestations d'apprentis jihadistes en France

Valls plaide pour un "Pacte européen de sécurité"




Cinq hommes et une femme, sur le point de se rendre en Syrie pour y mener le jihad, mais aussi soupçonnés d'avoir préparé des attaques contre des clubs échangistes en France, ont été arrêtés mardi dans la région de Lyon (centre-est), a-t-on appris de source judiciaire.
 Les cinq hommes, âgés de 22 à 37 ans, et la femme âgée de 20 ans, ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête antiterroriste, selon cette source.
Ils sont soupçonnés d'avoir voulu rallier la Syrie et s'étaient déjà procuré des billets de bus pour rejoindre Istanbul via la Bulgarie, a-t-elle précisé.
Aucune arme n'a été retrouvée lors des perquisitions, mais celles-ci étaient toujours en cours mardi matin, et des éléments informatiques et téléphoniques doivent encore être exploités. Les gardes à vue peuvent durer 96 heures, avant d'éventuelles mises en examen par des juges antiterroristes.
A l'origine de l'enquête, ouverte début décembre, un renseignement alertait aussi sur le projet de certains des suspects de mener "des actions violentes" en France, "notamment contre des clubs libertins", a indiqué la source, confirmant une information de la chaine d'info BFMTV. Mais ces éléments ne sont pas encore étayés dans l'enquête à ce stade, a-t-on aussi précisé.
 Parmi les suspects, certains sont connus des services de renseignements pour leur appartenance à la mouvance islamiste radicale, mais ils n'ont jamais été condamnés pour de tels faits, a-t-on ajouté.
 Plus de 1.800 Français sont actuellement impliqués dans des filières jihadistes en Syrie et en Irak, qu'ils se soient rendus sur place, qu'ils aient le projet de s'y rendre ou qu'ils soient en transit pour partir ou revenir, avait indiqué le 18 janvier le procureur de Paris François Molins.
Lundi, le Premier ministre français Manuel Valls a plaidé à Bruxelles au côté de son homologue belge Charles Michel pour un "pacte européen de sécurité, indispensable à la survie de Schengen", à l'issue d'une réunion franco-belge consacrée au terrorisme.
 "Toutes ces mesures doivent former la base d'un pacte européen de sécurité, indispensable à la survie de (l'espace de libre circulation) Schengen, à la survie du modèle européen et pour la protection des Européens", a déclaré M. Valls au cours d'une conférence de presse.
 La France et la Belgique ont listé dans une déclaration conjointe publiée lundi un certain nombre de mesures à défendre au niveau européen,dont le "PNR européen" recensant les données concernant les passagers aériens.
 "Il faut de ce point de vue là que le Parlement européen prenne pleinement ses responsabilités", a prôné M. Valls, alors que le Parlement de Strasbourg a longtemps traîné sur l'adoption de cette mesure.
 La France et la Belgique appuient également la volonté de la Commission européenne de modifier les règles de l'espace de libre circulation Schengen, "afin notamment d'instaurer de manière systématique et obligatoire le contrôle aux frontières extérieures", y compris pour les ressortissants européens.
 M. Valls a par ailleurs rappelé que la France, "avec d'autres Etats membres" réclamaient un "renforcement des outils de coopération policière et de renseignement".
 "Le Système d'Information Schengen (SIS) doit ainsi être systématiquement alimenté pour que toutes les personnes susceptibles de représenter une menace terroriste soient signalées comme telles", a-t-il préconisé.
 Le Premier ministre, venu en compagnie du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et de celui de la Justice nouvellement investi, Jean-Jacques Urvoas, a encore souligné la nécessité de lutter contre "la fraude documentaire" et "le financement du terrorisme". "La Commission adoptera demain (mardi) un plan d'action sur le sujet. Nous lui demandons de faire rapidement des propositions législatives", a-t-il encore affirmé.

Mercredi 3 Février 2016

Lu 961 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs