Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrestation et décès à l’hôpital d’un des deux suspects du double attentat de Boston

Traqué le second présumé auteur présumé court toujours




Arrestation et décès à l’hôpital d’un des deux suspects du double attentat de Boston
Un suspect dans le double attentat du marathon de Boston a été arrêté tôt vendredi mais est décédé à l'hôpital au moment où la police était toujours lancée dans une vaste traque d'un deuxième homme considéré comme dangereux.
Aucune précision n'a été fournie sur les circonstances du décès à l'hôpital du suspect après son arrestation.
Les forces spéciales de la police ont bouclé la majeure partie de Watertown dans leur traque du deuxième suspect et un deuxième policier a été blessé dans les opérations, a rapporté le Boston Globe.
Jeudi, le FBI avait publié des images sur l'Internet de deux hommes considérés comme suspects dans cet attentat qui a choqué l'Amérique et qui n'a toujours pas été revendiqué.
Les photos et vidéos montrent deux hommes jeunes, marchant l'un derrière l'autre, l'un avec une casquette claire, visière à l'arrière, portant un sac à dos sur l'épaule droite, et l'autre portant veste et casquette sombres, et un sac à dos.
Les enquêteurs avaient épluché quantités d'images prises entre autres par des caméras de surveillance de magasins aux abords du marathon, ou par les caméras de journalistes suivant l'événement.
Sur les images, un suspect portant une casquette blanche "est vu en train de déposer une des bombes".
Se rendant sur place jeudi avec son épouse, le président Obama a cherché à consoler la ville endeuillée et s'est rendu au chevet des blessés à l'hôpital.
Quatre jours après le plus grave attentat commis aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre, les enquêteurs n'ont encore ni motif, ni revendication, et aucune hypothèse n'est privilégiée, entre terrorisme international ou intérieur.
Mais ils ont une idée plus précise de la composition des bombes artisanales, assemblées dans des cocottes minutes dont un couvercle a été retrouvé sur le toit d'un hôtel de six étages à proximité, témoignant de la force de l'explosion.

AFP
Samedi 20 Avril 2013

Lu 158 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs