Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après un séisme, la Terre se guérit comme le corps humain répare une plaie




Après un séisme, la Terre se guérit comme le corps humain répare une plaie
Comment la Terre se remet-elle après un traumatisme comme les séismes ? C'est ce qu'ont cherché à savoir des scientifiques chinois et américains qui ont observé l'activité réparatrice de notre planète au niveau de diverses failles sismiques.
Notre planète serait capable, à l'instar du corps humain, de se réparer en cas de traumatismes. En particulier, après des tremblements de terre, lorsque des failles se créent. Le processus serait alors identique à celui de la peau lors d'une coupure, quand le sang sort de la plaie avant que divers éléments ne se chargent de guérir les tissus. C'est du moins ce qu'affirment dans une nouvelle étude tout juste parue dans la revue Science des chercheurs chinois et américains.  
Durant un séisme, des blocs se détachent, se déchirent et créent des failles. Des trous béants qui présentent des mesures très variables. Or, d'après les chercheurs, la Terre serait capable de refermer ces blessures en y faisant circuler des fluides. C'est l'observation d'une faille créée lors du séisme de Wenchuan en 2008 (7,9 sur l'échelle de Richter) qui a permis d'aboutir à une telle conclusion. En moins de deux ans (soit un battement de cil en temps géologique), la faille se serait "recousue", le trou refermé à l'aide d'une combinaison de processus que les scientifiques cherchent désormais à percer.
Au cours de l'étude, l'équipe de chercheurs a réalisé une surveillance à l'aide de sondes (au nombre de cinq) dans les failles du séisme de Wenchuan. Les analyses ont commencé 178 jours après le 12 mai 2008 et le tremblement de terre massif qui a tué 80.000 personnes. La faille étudiée mesurait moins d'un centimètre et se trouvait "fraîchement pulvérisée". Durant 18 mois, les chercheurs ont étudié les parois abîmées et la perméabilité de la roche. Il est ainsi apparu que l'eau qui circulait à travers celle-ci lui apportait de nouveaux minéraux nécessaires à sa reconstitution.
Les scientifiques ont traqué les flux continus et mis à jour un mouvement digne d'un raz-de-marée en adéquation avec l'activité du soleil, de la lune et des mers. Un processus qui s'est traduit notamment par une baisse de la perméabilité de la roche. "On sait déjà qu'il y a de nombreuses raisons pour que les failles ne se comportent pas comme nous l'attendons", avoue Emily Brodsky de l'université de Santa Cruz et co-auteur de l'étude. Mais les observations faites sont allées au-delà des estimations faites en laboratoire. La perméabilité de la roche notamment a chuté bien plus rapidement que ce que les scientifiques avaient estimé.
Mais les observations ne se sont pas arrêtées là. Au cours de l'étude, les chercheurs ont constaté que la perméabilité connaissait par la suite de petites hausses rapides. Des signes que la faille n'était pas complètement guérie. "Nous nous attendions à voir des processus de géurison, mais nous ne nous attendions pas à voir un nouvel effet négatif" explique Emily Brodsky citée par LiveScience. Quand bien même la faille se réparerait de manière rapide et efficace, elle ne serait donc pas à l'abri de se rouvrir.
"Cette interaction est un processus bien plus compliqué que ce que nous nous attendions à voir". Quant à la raison de ces nouveaux dommages, l'équipe soupçonne d'autres séismes d'en être responsables : le tremblement de 2010 à Sumatra (d'une magnitude de 7,8) et celui du Japon en 2011. L'impact de séismes sur des failles déjà existante a déjà été évoqué par le passé mais c'est la première fois qu'il est observé à un tel niveau.  
Selon Chris Marone, géophysicien à la Penn State University non-impliqué dans le projet, l'ensemble de ces observations pourrait considérablement améliorer la compréhension des cycles terrestres et de la mécanique des séismes.

Maxisciences
Vendredi 5 Juillet 2013

Lu 366 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs