Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après trois mois de conflit : L'ONU relance ses efforts en Libye




L'envoyé spécial de l'ONU, Adbel-Elah al-Khatib, devait arriver dimanche à Tripoli pour discuter d'une solution politique au conflit en Libye qui entre dans son quatrième mois.
M. Khatib doit arriver à bord d'un avion militaire grec. A Athènes, où il a eu samedi soir des entretiens sur la crise libyenne, il a expliqué que sa visite allait lui "permettre de mieux comprendre la situation politique et d'avancer sur cette affaire".
Trois mois après le déclenchement de la révolte qui a fait des milliers de morts, le colonel Mouammar Kadhafi est toujours au pouvoir malgré les milliers de bombes lâchées par l'Otan, et la Libye n'entrevoit pas la fin du conflit qui la déchire.
Aucune indication n'a été fournie à Tripoli ni à Benghazi sur le programme de M. Khatib, ancien ministre jordanien des Affaires étrangères.
Sa visite a été décidée le 10 mai par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui avait jugé après des entretiens avec les autorités libyennes qu'il fallait poursuivre le dialogue politique.
Mercredi à Genève, M. Ban avait déclaré qu'il avait eu une conversation téléphonique avec le Premier ministre du régime libyen, Al-Baghdadi Al-Mahmoudi, et affirmé la nécessité d'avoir "des négociations sur un cessez-le-feu immédiat et vérifiable afin de permettre une résolution pacifique du conflit".
Le patron des Nations unies avait également réclamé au Premier ministre libyen "un accès libre aux travailleurs humanitaires" alors que la situation est très préoccupante, avec notamment des pénuries généralisées.
Depuis le début de la révolte mi-février, les violences ont fait des milliers de morts, selon le procureur de la Cour pénale internationale, et poussé près de 750.000 personnes à fuir, d'après l'ONU.
L'Otan, qui a pris fin mars le commandement des opérations militaires de la coalition internationale, a mené plus de 2.260 frappes, sous mandat de l'ONU, pour empêcher les attaques des pro-Kadhafi contre les civils.
Samedi soir, l'Alliance atlantique a mené de nouveaux raids sur les régions de Bir Al-Ghanam, Njila et la ville d'Al-Azizya, au sud-ouest de Tripoli, a rapporté l'agence officielle libyenne Jana, selon laquelle les bombardements ont fait des "dégâts humains et matériels".
Le chef d'état-major de l'armée britannique, le général David Richards, a demandé une intensification des bombardements aériens de l'Otan "pour augmenter la pression" sur le colonel Kadhafi, dans un entretien publié par le Sunday Telegraph.
"L'étau se resserre sur Kadhafi, mais nous avons besoin d'augmenter la pression au travers d'une action militaire plus intense", a affirmé le général, en réclamant un "élargissement des cibles"retenues par l'Otan.
Bien qu'isolé, Mouammar Kadhafi continue à défier l'Alliance. "Je vais vous dire que vos bombardements ne m'atteindront pas parce que des millions de Libyens me portent dans leur cœur", a-t-il lancé vendredi soir dans un message audio.
L'armée tunisienne a repoussé samedi une tentative d'infiltration des troupes de l'armée du dirigeant libyen, a rapporté dimanche l'agence officielle TAP.
Plus de 200 militaires pro-Kadhafi, selon la TAP, ont tenté de pénétrer en Tunisie à la hauteur de Ghar Ayoub, à bord de 50 véhicules 4x4, a affirmé à la TAP une source militaire de haut rang, démentant tout affrontement avec ces troupes qui ont regagné leur caserne près de Ghzaya.
Selon cette source, les pro-Kadhafi voulaient surprendre, à partir du territoire tunisien, les insurgés qui contrôlent le poste frontière de Wazen-Dehiba.
Sur le plan diplomatique, le "Premier ministre" de la rébellion, Mahmoud Jibril, a été reçu samedi à Paris par le président Nicolas Sarkozy alors que les insurgés sont à court d'armes et d'argent.

AFP
Lundi 16 Mai 2011

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs