Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après les législatives : L’élection présidentielle fin mai en Egypte




L’élection présidentielle en Egypte, la première depuis la chute du régime de lancien président Hosni Moubarak, sera organisée fin mai, selon le ministre égyptien des Affaires du conseil de la Choura et de l’Assemblée du peuple, Mohamed Attia.
L’élection du prochain président de la république sera organisée fin mai prochain et le dépôt de candidatures aura lieu à partir du 10 mars et devra durer trois semaines, a précisé le ministre cité par le journal gouvernemental égyptien Al Ahram.  Il a ajouté que la campagne électorale devra durer 45 jours, relevant que la haute commission électorale est l’instance la mieux placée pour fixer la date exacte de cette échéance qui boucle un long processus électoral devant aboutir au transfert du pouvoir aux civils. Fin janvier, le Conseil consultatif en Egypte avait soumis au Conseil suprême des forces armées égyptiennes (CFSA) au pouvoir une proposition pour organiser l’élection présidentielle la mi-mai au lieu de juin.
Selon Mohamed Khouli, porte-parole du Conseil, mis en place en décembre dernier pour aider les militaires à gérer les affaires du pays, cette proposition visant à accélérer le processus électoral en Egypte qui a débuté fin novembre dernier, porte aussi sur la vision à venir concernant la période de transition. Il a précisé que les opérations de vote en deux tours devront durer deux semaines et l’annonce du nom de nouveau président est prévue pour début juin. Le CSFA avait annoncé l’ouverture à partir du 10 mars prochain du dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle, prévue après le référendum sur la nouvelle Constitution. L’assemblée constituante pour l’élaboration de la nouvelle Constitution sera mise sur pied lors d’une réunion conjointe qui se tiendra au terme des élections des membres du conseil de la Choura et de l’Assemblée du peuple», a précisé le ministre égyptien des conseils législatifs dans des déclarations à la presse.
Le responsable a ajouté que cette réunion sera tenue après l’achèvement des élections parlementaires début mars, relevant que cette assemblée aura un délai d’un mois pour élaborer une nouvelle Constitution, qui sera soumise à une consultation référendaire pour adoption. Il a rappelé que la durée du mandat du président de la république, qui devra être âgé de plus de 40 ans, est limitée à quatre ans renouvelables une seule fois. Il a fait état de l’adoption d’une la loi en vertu de laquelle tout candidat devra d’abord obtenir le soutien de 30 députés ou 30.000 citoyens dans 15 gouvernorats pour se présenter à ces élections. La loi autorise toute formation politique ayant au moins un élu au Parlement à présenter un de ses membres à la magistrature suprême du pays.  La Loi souligne que le candidat à la présidentielle devra être marié à une Egyptienne et né de parents égyptiens, comme il doit avoir accompli son service militaire ou avoir été exempté de ce service par la loi.

Libé
Jeudi 16 Février 2012

Lu 411 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs